libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 9 août 2014

Europe/ACP - Accords de Cotonou - APE


Stop EPA campaign -

Voir également :

Burkina Faso : Burkina Faso : les craintes d’un coup d’Etat constitutionnel se confirment
Sénégal : Ne signez pas l’APE en notre nom
Migrations - Réfugié(e)s : Opération « Mos Maiorum » : La traque aux migrants sans-papiers en Europe
Afrique Australe : Reclaiming SADC for People’s Development-SADC Resources for SADC People
Mali : Naufrage du 28 juillet sur les cotes libyennes
Forum social mondial : Crises, Guerres et interventions militaires extérieures pour le contrôle des ressources : quelles réponses des mouvements sociaux africains ?
Migrations - Réfugié(e)s : Aucun respect pour les droits de l’homme avec Frontex
Sénégal : Greenpeace demande au gouvernement du Sénégal de reconsidérer les termes du nouvel accord de pêche signé avec l’Union européenne
Guinée : Production d’agrocarburants et accaparements de terres en Guinée : conséquences de la politique énergétique de l’UE...
Mauritanie : Accord de pêche Mauritanie – Chine : Le cri d’alarme de la société civile auprès de l’UE et du gouvernement Mauritanien
Ghana : Statement of the Economic Justice Network of Ghana on the Yamoussoukro meeting of ECOWAS leaders on the Economic Partnership Agreements
Migrations - Réfugié(e)s : EU-Africa Migration policies: the deadly obliviousness of heads of state
Migrations - Réfugié(e)s : Politiques migratoires UE-Afrique : l’aveuglement mortel des chefs d’États
Ghana : Please don’t sign the Economic Partnership Agreement
Multinationales - Pillage des ressources : La proposition législative européenne ne permettra pas de bannir d’Europe les ressources naturelles qui alimentent les conflits


Site(s) web :

Epawatch :
Stop APE Campaign :
Afrique-Europe – Quelles alternatives ? :
Bilaterals.org :
Frontexit :
Trade and Development Studies (TRADES) :
Unité de Recherche, de Formation et d’Information sur la Globalisation :


Document(s) :

Economic Partnership Agreements : The new game of divide and rule - By the Labour Resource and Research Institute (LaRRI) - 15 septembre 2008 (Word - 166.5 ko)
Partenariat ou jeu de pouvoir - Comment l’Europe devrait intégrer le développement dans ses accords commerciaux avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique - Oxfam Briefing Paper - 30 avril 2008 (PDF - 643.9 ko)
Une question de volonté politique : Comment l’Union Européenne peut préserver l’accès au marché pour les pays ACP en l’absence d’APE - Un rapport de Third World Network Africa et d’Oxfam - 25 avril 2007 (PDF - 373.9 ko)
Trade traps : Why EU-ACP Economic Partnership Agreements - By ActionAid - 4 février 2007 (PDF - 764.2 ko)
Évaluation à mi parcours des négociations de l’APE entre les régions ACP et l’Union européenne - Contribution indépendante des réseaux régionaux d’organisations paysannes (EAFF, PROPAC, ROPPA, SACAU, WINFA) - 1er janvier 2007 (PDF - 487.3 ko)
Partenaires inégaux : Comment les Accords de Partenariat Economique (APE) UE-ACP pourraient nuire aux perspectives de développement d’un grand nombre de pays parmi les plus pauvres - Document d’information d’Oxfam - 27 septembre 2006 (PDF - 243.5 ko)
La négociation des accords de partenariat économique avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique - Rapport d’information de la Délégation pour Union Européenne de l’Assemblée Nationale française, par Jean-Claude Lefort, député - 5 juillet 2006 (PDF - 1.3 Mo)
The trade escape - WTO rules and alternatives to free trade Economic Partnership Agreements / Les règles de l’OMC et des alternatives aux accords de partenariat économique - ActionAid report - 2 septembre 2005 (PDF - 802 ko)



Appel aux organisations de la société civile et aux élus, en Europe et en Afrique
Le Parlement européen ne doit pas ratifier l’accord « de partenariat » entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest
Le 10 juillet 2014, à Accra, capitale du Ghana, les 16 chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest ont signé un projet d’accord dit de partenariat économique entre l’Union européenne (UE) et les 15 Etats de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) plus la Mauritanie. Il s’agit en fait d’un accord de « libre-échange » visant à supprimer 75% des droits de douane sur les importations venant de l’UE et à limiter leur politique commerciale au-delà des exigences de l’OMC [1]. Cet accord, s’il est ratifié par le Parlement européen, sera un désastre pour les peuples d’Afrique de l’Ouest mais aussi pour ceux de l’Europe. [Lire]
9 août 2014


Position du Roppa sur la signature des APE
Une erreur historique en dessous de la frontière de prospérité et de partenariat des deux régions
Ou Une remise en cause de la CEDEAO des Peuples
Les quinze pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Mauritanie ont approuvé définitivement le 10 juillet 2014, au cours de la 45ème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etats de la communauté ouest‐africaine tenue à Accra, la signature de l’Accord de partenariat économique (APE) avec l’Union Européenne (UE). Cette décision fait de la CEDEAO, la première région africaine à avoir signé un tel accord commercial avec l’UE. Malheureusement, notre région a commis l’erreur historique la plus grave de son existence en signant un accord qui n’est ni bénéfique pour elle à court, moyen et long terme, ni bénéfique pour l’Europe sur le long terme. [Lire]
ROPPA - 8 août 2014


Déclaration sur les APE à l’issue de la 44e conférence de la CEDEAO des 28-29 mars 2014 à Yamoussokro, Côte d’Ivoire
A l’issue de la Quarante-quatrième Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO tenue à Yamoussoukro les 28 et 29 mars 2014, les leaders de l’Afrique de l’Ouest ont reconnu « qu’il reste quelques questions techniques à résoudre » dans la négociation de l’APE et ont instruit « les négociateurs en Chef de prendre les mesures nécessaires, dans un délai de deux mois, en vue de trouver une solution aux questions soulevées par certains Etats membres, notamment le Nigeria, avant la signature de l’Accord. La Conférence instruit les Négociateurs en Chef de mettre en place un Comité technique incluant des représentants du Nigeria, du Ghana, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, pour examiner ces questions et soumettre leurs conclusions aux Chefs d’Etat et de Gouvernement. » [Lire]
Plateforme des organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest sur l’Accord de Cotonou - POSCAO - 6 avril 2014


Déclaration de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest sur l’Accord de Partenariat Économique (APE)
Nous, Membres des réseaux et plateformes régionales de la société civile ouest-africaine, et organisations nationales du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal et Togo, réunis à Dakar du 13 au 14 février 2014 pour évaluer le contenu du compromis obtenu entre les négociateurs de l’Union Européenne et de l’Afrique de l’Ouest sur les APE, prenons acte de la décision de signer l’accord en négociation depuis plus de dix ans. [Lire]
Plateforme des organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest sur l’Accord de Cotonou - POSCAO - 14 février 2014


Déclaration de la société civile de l’Afrique de l’Ouest sur l’Accord de Partenariat économique (APE) et le Tarif extérieur Commun (TEC)
En prélude au Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui se tiendra à Dakar le 25 octobre 2013 pour se pencher sur les Accords de Partenariat Economique (APE) et le Tarif extérieur Commun (TEC), entre autres sujets ; Nous, organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest, venues du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal et du Togo, avons tenu, les 23 et 24 octobre 2013, des assises que nous avons appelées « le sommet des peuples de la CEDEAO ». [Lire]
24 octobre 2013


Enough is enough! Time to abandon th E.P.A. Charade!
Statement of Global EPA strategy meeting, Harare
[Lire]
9 October 2013


Déclaration du Réseau Cotonou Francophone
Onze ans de négociations APE : Non aux demandes offensives et aux mesures unilatérales de l’Union européenne !
Depuis le 27 septembre 2002, l’UE et les pays ACP négocient des Accords de Partenariat Economique (APE). Les APE devaient contribuer au développement durable des pays ACP tout enrespectant leurs choix politiques et leurs priorités de développement, encourageant ainsi leur développement durable et contribuant à l’éradication de la pauvreté. Dès le début des négociations il est apparu que l’UE cherchait des accords allant au-delà de ce que requiert l’OMC et de ce que prévoit l’accord de Cotonou signé en 2000. [Lire]
27 septembre 2013


Communiqué de presse de la Société Civile Ouest Africaine sur l’accord de partenariat économique
La société civile appelle le Conseil des Ministres de la CEDEAO à rejeter l’offre d’accès au marché de 75% et à stopper la fuite en avant dans les négociations de l’APE. [Lire]
20 juin 2013


Press Communique from the West Africa Civil Society on the Economic Partnership Agreement
The civil society calls Council of Ministers of ECOWAS to reject the 75% market access offer and to stop the “fuite en avant” in the EPAs negotiations. [Lire]
20 June 2013


Négociations APE entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne
La société civile ouest africaine s’oppose "farouchement" à toute nouvelle concession d’ouverture du marché ouest-africain à l’union européenne
Dakar (18 février 2013) - En prélude à la tenue prochaine d’une réunion du Comité ministériel de suivi des négociations d’Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, la Plateforme des organisations de la société civile d’Afrique de l’Ouest sur l’Accord de Cotonou (POSCAO) et les plateformes nationales membres ont décidé ce vendredi 15 février 2013, à l’issue d’une réunion en ligne, d’attirer une fois encore l’attention des négociateurs sur les risques liés à une offre d’ouverture de marché de plus de 70% à l’Union européenne. Elles s’opposent "farouchement" à toute nouvelle concession d’ouverture du marché ouest-africain à l’union européenne et mettent en garde les négociateurs ouest-africains contre toute violation du mandat donné par les Chefs d’Etat de la région. [Lire]
18 février 2013


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7




A lire sur le web...

Commentaires sur les aspects tarifaires de l'APE Afrique de l'Ouest - 22 septembre 2014 - Par Jacques Berthelot - Les textes de l’APE officiellement paraphé par les Chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest le 10 juillet 2014 à Accra sont enfin disponibles (seulement en anglais pour l’instant). Une première observation générale est que cet accord dit de "partenariat" a une forte tonalité néo-colonialiste ou à tout le moins paternaliste. L’UE se met au chevet des pays ACP, ici de ceux d’Afrique de l’Ouest (AO), pour définir dans le détail la voie la meilleure qu’ils doivent suivre pour "réduire et éradiquer la pauvreté à long terme, un développement durable et l’intégration réussie et harmonieuse des pays ACP dans l’économie mondiale". On se limite ici à souligner quelques articles posant le plus de problèmes, ceux sur la protection tarifaire et les mesures de sauvegarde, sans traiter de l’ensemble de ceux qui en posent. - Source : Solidarité
 
Le marché de dupes des producteurs de bananes d'Afrique de l'Ouest ayant exigé la signature de l'APE avec l'UE - 21 juillet 2014 - Par Jacques Berthelot - On sait que la principale raison de l’acceptation des Chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest de signer l’APE régional avec l’UE le 10 juillet 2014 à Accra vient des pressions exercées par la Côte d’Ivoire, et accessoirement par le Ghana, qui risquaient de perdre l’accès au marché européen sans droits de douane principalement pour leurs exportations de bananes, de respectivement 252 639 tonnes et 42 840 tonnes en 2013. Mais l’encre de la signature avait à peine séché que l’UE a signé le 17 juillet un accord de libre-échange avec l’Equateur, premier exportateur mondial de bananes, avec 5,8 millions de tonnes en 2011. - Source : Solidarité
 
Naufrages en Méditerranée : la même politique produira les mêmes effets - 2 novembre 2013 - Par Marie Bazin - Sans surprise, l’emballement médiatique récent sur les naufrages de migrants ne change en rien la ligne politique européenne. Au contraire, les mécanismes criminels décriés depuis des années par les associations de solidarité seront renforcés. - Source : Billets d’Afrique
 
La Namibie et les Accords de partenariat économique - 13 septembre 2013 - Par Henning Melber - Le refus de principe de la Namibie de se voir contrainte à un accord contre ce qu’elle considère ses intérêts a servi d’exemple à d’autre pays qui, initialement étaient prêts à se soumettre aux pressions exercées par l’Union européenne pour la signature des accords de partenariat économique. - Source : Pambazuka News
 
« La dynamique de la lutte victorieuse des travailleurs de l’industrie sucrière s’est étendue à d’autres secteurs…» - January 2013 - Ashok Subron, inteviewé par Jean Nanga, retrace les récentes luttes à l’île Maurice et revient sur sa riche tradition de luttes sociales, syndicales et politiques. - Source : Imprecor
 
Ravages de la pêche industrielle en Afrique - novembre 2012 - Par Jean-Sébastien Mora - Premier importateur de poisson de la planète, l’Union européenne a mis en place une politique commune de la pêche destinée à satisfaire les immenses besoins de ses consommateurs : 22,3 kilos par an et par personne, contre 16 kilos en moyenne dans le monde. Tout en affichant l’objectif de « préservation des ressources naturelles », ce programme encourage des pratiques industrielles destructrices jusqu’en Afrique. - Source : Le Monde diplomatique
 
Mauritius: “The dynamic of the victorious struggle of the workers in the sugar industry has spread to other areas...” - November 2012 - Ashok Subron, an activist of the ecosocialist organization Resistanz ek Alternativ, is a spokesperson for the Left Trade Union Confederation-Solidarity (CSG-Solidarity) and an organizer of unions in the sugar industry, the port and the transport sector for the General Workers Federation-Joint Negotiating Panel (GWE-JNP) in Mauritius. He spoke to Jean Nanga for International Viewpoint. - Source : Europe Solidaire
 
L’Afrique et l’autisme de la Commission européenne - 30 septembre 2009 - Ce 27 septembre 2009 a marqué le 7e anniversaire du lancement des négociations pour des Accords de Partenariat Economique (APE ) – euphémisme qui désigne des accords de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et 76 pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (dits pays ACP ) : 80 organisations dans 30 pays du monde se sont mobilisées pour regretter que, depuis sept années, la Commission européenne pousse ces pays à s’engager dans des processus de profonde libéralisation commerciale malgré leurs craintes et objections. Et pour s’élever ensemble contre son refus de prendre en compte les craintes des ACP afin de revoir fondamentalement sa copie. - Source : CNCD - 11.11.11
 
5e Forum social Africain - Accords de partenariat économique : ce qui reste à faire - 27 novembre 2008 - Source : Flamme d’Afrique
 
Analyse critique des causes essentielles de la flambée des prix agricoles mondiaux - 1er juillet 2008 - Par Jacques Berthelot - La présente note vise à clarifier et hiérarchiser les causes essentielles de la flambée récente des prix agricoles et alimentaires telles que diffusées par les médias, voire les économistes. Elle ne revient pas par contre sur les émeutes de la faim bien documentées ni sur les aspects agronomiques et environnementaux liés notamment à la production de biocarburants. On commencera par classer les causes essentielles de cette flambée des prix agricoles, flambée que l’on mesurera ensuite pour les principaux produits avant de faire l’analyse des causes par produit puis d’identifier la responsabilité des principaux pays– Etats-Unis (EU), UE, Chine, Inde, Brésil – et celle de la spéculation financière. On se centrera principalement sur les céréales et oléagineux, sachant que la hausse de ces constituants de l’alimentation animale s’est répercutée sur les prix des viandes et produits laitiers. - Source : Attac France
 

1 | 2 | 3




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL