libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 18 octobre 2013

Droits Humains - Démocratie

Voir également :

Libéria : Communities protest that UK’s Equatorial Palm Oil are poised to seize land
Nigeria : Nigeria – Shell : le jugement autorise les requérants nigérians à demander réparation pour la pollution aux hydrocarbures
Afrique du Sud : Illegal Evictions in Madlala Village, Lamontville
Cameroun : Un paradis pour les accapareurs de terres : un militant écologiste camerounais confronté à un procès
Kenya : A call to avert development induced poverty as is a common consequence of mammoth development projects that displace people and alter their way lives
Burundi : Poursuite du harcèlement judiciaire et de la détention arbitraire de M. Pierre Claver Mbonimpa
République centrafricaine : La FIDH appelle la Procureure de la CPI à ouvrir une enquête sur les crimes graves commis en RCA
Multinationales - Pillage des ressources : Semaine de mobilisation pour mettre fin aux violations des droits humains et a l’impunite des entreprises
Multinationales - Pillage des ressources : Week Of Mobilization To Stop Corporate Crimes And Impunity
République démocratique du Congo : Il faut enquêter sur les attaques visant les détracteurs d’un projet pétrolier
République centrafricaine : Des soldats chargés du maintien de la paix accusés d’exactions
Multinationales - Pillage des ressources : Appel à un instrument juridiquement contraignant sur les droits humains, les sociétés transnationales et autres entreprises
Congo : Manifeste du mouvement citoyen pour le respect de l’ordre constitutionnel
Kenya : Mass Deportation of Somalis
Gabon : Personne ne fera le Gabon à notre place !


Site(s) web :

Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
Human Rights Watch :
African Rights :
Organisation mondiale contre la torture :
FIDH :
Pambazuka News - Human Right :
Victims’ Rights Working Group (VRWG) :
Amnesty International :
African Center for Justice and Peace Studies :
Association mauritanienne des Droits de l’Homme :
Association nigérienne de défense des Droits de l’Homme (ANDDH) :
Association pour le respect des Droits de l’Homme à Djibouti :
Botswana Centre for Human Rights :
Campaign for Democratic and Workers’ Rights in Nigeria (CDWRN) :
Center for Environment, Human Rights and Development - CEHRD :
Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo :
Crisis in Zimbabwe Coalition :
Ethiopian Human Rights Council (EHRC) :
Human Rights Network For Journalists :
Kenya Human Rights Commission :
Ligue Djiboutienne des droits humains :
Ligue Iteka :
Ligue des électeurs :
Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme - LIDHO :
Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples :
Organisation contre les Violations des Droits Humains (OCVIDH) :
Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
SOS Esclaves Mauritanie :
Solidarity Committee for Ethiopian Political Prisoners :
Stop Impunity Nigeria Campaign :
Sudan Organisation Against Torture (SOAT) :
Swazi Media Commentary :
Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis - UCADDDD :
Vigilance Soudan :


Document(s) :

Violations des droits de l’Homme en Afrique sub-saharienne au motif de la lutte contre le terrorisme : une situation à hauts risques - Un rapport de la FIDH - 18 novembre 2005 (PDF - 613 ko)



Sommet de l’Union africaine sur la Cour pénale internationale
La protection des dirigeants au détriment des victimes et de la paix
Paris, Nairobi, le 18 octobre 2013 – En réaction aux procédures de la Cour pénale internationale (CPI) visant des chefs d’Etat et un vice-président soudanais et kenyans, l’Union africaine (UA) s’est réunie en sommet extraordinaire les 11 et 12 octobre à Addis Abeba. En dépit du soutien à la justice internationale par un certain nombre d’Etats, manifesté au cours du sommet ou exprimé par leur absence, l’UA a adopté une décision qui va à l’encontre d’un des piliers de son mandat qu’est la lutte contre l’impunité des crimes les plus graves. Alors que l’impunité des dirigeants en exercice est consacrée, les victimes sont oubliées. [Lire]
18 octobre 2013


130 organisations à travers l’Afrique appellent les pays à soutenir la Cour pénale internationale
Dans une lettre rendue publique aujourd’hui, 130 organisations de toute l’Afrique ont appelé les pays africains qui sont membres de la Cour pénale internationale (CPI) à affirmer leur soutien à la Cour lors d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA). Cette réunion est prévue pour les 11 et 12 octobre 2013, à Addis-Abeba. [Lire]
8 octobre 2013


Résolution sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les violations des principes démocratiques en Afrique sub-saharienne, adoptée par le Congrès de la FIDH réuni à Erevan
Présentée par l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH)
La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) réunie en son XXXVII Congrès à Erevan, Arménie, profondément préoccupée par la résurgence des coups d’Etat et tentatives de coups d’Etat ainsi que par les violences liés aux processus électoraux dans de nombreux pays en Afrique sub-saharienne ; [Lire]
FIDH - 5 mai 2010


Le Forum des ONG interpelle la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples sur des situations d’urgence
Le Forum regroupant plus d’une centaine d’ONG africaines et internationales pour préparer la 42ème session de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) qui se tient à Brazzaville à partir du 14 novembre 2007, a terminé hier ses travaux. [Lire]
FIDH - 13 novembre 2007


Le Soudan est inacceptable à la présidence de l’Union Africaine
L’UA devrait renforcer la protection des civils au Darfour et extrader Habré
Les chefs d’Etat africains ont eu raison de rejeter la candidature du Soudan à la présidence de l’Union africaine cette année, mais ils ne devraient pas non plus la proposer au Président soudanais Omar Al-Bashir l’année prochaine et ce, tant que dureront les graves violations des droits de l’homme au Darfour, affirme aujourd’hui Human Rights Watch. [Lire]
Human Rights Watch - 24 janvier 2006


Sudan Unfit for African Union Presidency
A.U. Should Boost Protection for Civilians in Darfur, Extradite Habré
African leaders rightly rejected Sudan’s bid for the African Union’s presidency this year, but should not reward Sudanese President Omar al-Bashir with Africa’s leadership next year as long as the human rights disaster continues in Darfur, Human Rights Watch said today. [Lire]
Human Rights Watch - 24 January 2006


Sixième Sommet de l’Union africaine à Khartoum
L’Union africaine doit se prononcer sur les graves violations des droits de l’Homme perpétrées sur le continent et exhorter les Etats à lutter contre leur impunité
A quelques jours de l’ouverture de la 6ème conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), qui doit se tenir du 23 au 26 janvier 2006 à Khartoum (Soudan), la FIDH exprime ses préoccupations sur un certain nombre de questions à l’ordre du jour du sommet : le renouvellement de la présidence de l’UA, l’affaire Hissène Habré, la mise en place de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples et les nombreuses violations des droits de l’Homme commises sur le continent. [Lire]
FIDH - 17 janvier 2006


Sixth Summit of the African Union at Khartoum
The African Union must speak out regarding the grave violations of human rights perpetuated on the Continent and must exhort the States to fight against impunity for these violations
With only a few days before the opening of the 6th Conference of the Heads of State and of Government of the African Union (AU), which will take place from January 23rd to 26th in Khartoum, Sudan, the FIDH expresses its concern regarding certain issues to be discussed at the Summit: the renewal of the presidency of the AU, the Hissène Habré affaire, putting in place the African Court on Human and Peoples’ Rights and the numerous violations of human rights committed on the continent. [Lire]
FIDH - 17 January 2006


Pipeline Tchad-Cameroun
Un nouveau rapport accuse les compagnies pétrolières et les gouvernements de déroger secrètement et contractuellement aux droits humains
L’oléoduc reliant le Tchad au Cameroun, projet estimé à 3,3 milliards d’euro, risque de mettre à mal pour les décennies à venir la protection des droits humains des milliers de personnes qui vivent sur son tracé, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport publié ce mercredi 7 septembre 2005. [Lire]
Amnesty International - 7 septembre 2005


Chad-Cameroon pipeline
New report accuses oil companies and governments of secretly contracting out of human rights
The $US 4.2billion Chad-Cameroon oil pipeline risks freezing human rights protection for decades to come for the thousands of people who live in its path, says Amnesty International in a new report published today. [Lire]
Amnesty International - 7 September 2005


1 | 2




A lire sur le web...

La crise centrafricaine : de la prédation à la stabilisation - 17 juin 2014 - Bien que l’effondrement de l’économie ait précédé celui de l’Etat, l’intervention internationale actuelle pilotée par le G5 (Union africaine, Nations unies, Union européenne, Etats-Unis et France) pare au plus pressé et continue d’appréhender la crise actuelle à travers un prisme sécuritaire. Cette attitude alimente un effort international de mobilisation de troupes mais condamne la communauté internationale à répéter des interventions superficielles qui ne traitent pas la principale cause de la crise : la prédation structurelle. La protection des civils est certes importante, mais il est également crucial de relancer l’activité économique et d’assainir la gestion des finances publiques afin de construire un système effectif de gouvernance capable de fournir des services à l’ensemble de la population – chrétiens comme musulmans. - Source : International Crisis Group
 
Burkina Faso…vers l’affrontement ? - 31 mai 2014 - Par Bruno Jaffré - Le pays sort de quelques mois d’observation et une tentative de médiation qui a échoué. Chaque camp a pu se compter, affuter ses armes, s’est concerté, s’est réorganisé, tout semble prêt pour l’affrontement entre l’opposition et le camp présidentiel. La vie politique se cristallise autour de l’article 37 de la constitution, qui, en l’état, interdit à Blaise Compaoré de se présenter aux prochaines élections présidentielles prévues en 2015. Celle-ci limite le nombre de mandats à deux. Or Blaise Compaoré est président depuis le 15 octobre 1987, ce qui fait près de 27 ans. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Le rapport Brazza : plus d’un siècle d’impunité - 5 mai 2014 - Par Jacques Morel - Suite à l’exploration de Pierre Savorgnan de Brazza, la France « prit possession » du Congo en 1886. Ce vaste territoire, formé du Gabon, du Congo actuel et de l’Oubangui-Chari (devenu République Centrafricaine), ne devait rien coûter à la métropole. Il fut donc partagé entre 40 compagnies concessionnaires. Afin de mettre en valeur le pays et de donner aux indigènes « la culture du travail », ceux-ci furent soumis à un régime de travail forcé et les récalcitrants subirent une répression atroce. Le « rapport Brazza », enfin publié, en témoigne. - Source : Survie
 
Elections et ruptures politiques en Afrique du Sud - 23 April 2014 - Par Claude Gabriel - Le 7 mai auront lieux les élections générales en Afrique du Sud. Il est fort probable que l’ANC, vainqueur malgré tout, ne sortira pas indemne de ce scrutin. La situation économique et sociale du pays est mauvaise et le parti au pouvoir doit faire face à une série de ruptures politiques significatives. 20 ans ! Vingt ans déjà depuis que l’ANC a symbolisé cette nouvelle ère postapartheid. Mais finalement de quoi a été faite cette nouvelle Afrique du Sud ? - Source : Afriques en lutte
 
South Africa’s Resource Curses and Growing Social Resistance - 15 April 2014 - Par Patrick Bond - The African National Congress (ANC), led during the 1990s by the late Nelson Mandela, is projected to be reelected in South Africa’s May 7, 2014 national election by a wide margin, probably with between 50 and 60 percent of the vote. But underneath the ruling party’s apparent popularity, the society is seething with fury, partly at the mismanagement of vast mineral wealth. The political and economic rulers’ increasingly venal policies and practices are so bad that not only did ANC elites play a direct role in massacring striking mineworkers in August 2012, but corporate South Africa was soon rated by PriceWaterhouseCoopers as “world leader in money-laundering, bribery and corruption, procurement fraud, asset misappropriation and cybercrime,” with internal management responsible for more than three quarters of what was termed “mind-boggling” levels of theft. - Source : Center for Civil Society
 
Guinée-Bissau : les élections, et après ? - 8 avril 2014 - Le 13 avril 2014, deux ans et un jour après le coup d’Etat qui a empêché la victoire du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) à l’élection présidentielle de mars-avril 2012, au terme d’une série de reports et de crises, la Guinée-Bissau va enfin tenir ses élections. Ces élections législatives et présidentielles ne résultent pas d’un consensus endogène fort. Elles auront lieu parce que le pays est au bord de la banqueroute et que la communauté internationale, moins divisée qu’au moment du coup d’Etat, a exercé une forte pression. Elles ne sont qu’une première étape dans la transition, et les problèmes de fond qui minent la stabilité demeurent. - Source : International Crisis Group
 
Observations sur l'application par le Mali de la Convention sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et les membres de leur famille - 8 avril 2014 - Alors que la Mali présente en avril 2014 à Genève son deuxième rapport périodique sur son application de la Convention internationale pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, l’Association malienne des expulsés publie ses propres observations sur l’application par le Mali de certaines dispositions de cette convention. - Source : AME
 
Influence et implication d’Idriss Déby en Centrafrique de mi-2012 à janvier 2014 - 5 mars 2014 - Le 1er janvier 2014, en plein regain de violences en Centrafrique, Idriss Déby, qui est lors mis en cause par des médias internationaux, français en particulier, relayant les accusations de centrafricains, a défié « quiconque », « de fournir à l’opinion internationale, la preuve des allégations » de soutien à la Séléka. Les mécanismes de l’implication d’Idriss Déby en Centrafrique sont dans la continuité des événements des 20 dernières années. Grâce à la tentative de réhabilitation menée par les dirigeants politiques et militaires français en 2013, en raison de l’intervention franco-tchadienne au Mali, le dictateur à l’image fraichement redorée s’est cru autorisé à agir selon les méthodes qu’il maîtrisait déjà en Centrafrique, pour garantir une maîtrise militaire de la région et obtenir le renversement de François Bozizé par un pouvoir qui lui serait soumis. - Source : Collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques en Afrique
 
Centrafrique : attention aux mots - 20 février 2014 - Les discours en faveur d’une intervention militaire en Centrafrique ont invoqué, dans une grande confusion, des enjeux humanitaires et sécuritaires. Les deux grilles de lecture fréquemment appliquées au conflit – celles du génocide et du vide sécuritaire – ne sont pas seulement erronées ou incomplètes : elles ont également des effets dangereux. - Source : Le Monde
 
Côte d’Ivoire : le Grand Ouest, clé de la réconciliation - 28 janvier 2014 - Parce qu’il cumule les problèmes fonciers, sécuritaires et identitaires de la Côte d’Ivoire contemporaine, le « Grand Ouest » reste la zone la plus instable du pays. La réconciliation n’y a toujours pas été enclenchée et les tensions communautaires y demeurent très fortes. - Source : International Crisis Group
 

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL