libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 15 octobre 2014

Droits Humains - Démocratie

Voir également :

Burundi : Riposte meurtrière par la police aux manifestations
Niger : Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de Moussa Tchangari
Niger : Déclaration de presse suite à l’arrestation de Moussa Tchangari
Burkina Faso : Message des organisations syndicales à l’occasion du 1er mai 2015
Burundi : « Tournons la page » appelle Pierre Nkurunziza à faire cesser les violences
Burkina Faso : Déclaration à propos des menaces proférées contre les travailleurs en lutte
Burkina Faso : Les organisations de la société civile dénoncent une tentative de contre-révolution
Mauritanie : La FIDH et l’AMDH condamnent la répression des voix contestataires
Gabon : Déclaration du Front de l’opposition du 22 décembre 2014
Angola : Des milliers de ressortissants africains victimes de graves violations des droits humains
Congo : La France persiste dans son soutien à la dictature
Kenya : Abandon de l’affaire Kenyatta, l’impunité l’emporte
Kenya : Summary of Human Rights Audit of the Security Laws (Amendment) Bill 2014
Mauritanie : La CGTM exige des éclaircissements sur les révélations du Journal "The Indpendent"
Côte d’Ivoire : Choisir entre la justice et l’impunité


Site(s) web :

Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
Human Rights Watch :
African Rights :
Organisation mondiale contre la torture :
FIDH :
Pambazuka News - Human Right :
Victims’ Rights Working Group (VRWG) :
Amnesty International :
Tournons la page ! :
African Center for Justice and Peace Studies :
Association Malienne des Droits de l’Homme :
Association mauritanienne des Droits de l’Homme :
Association nigérienne de défense des Droits de l’Homme (ANDDH) :
Association pour le respect des Droits de l’Homme à Djibouti :
Botswana Centre for Human Rights :
Campaign for Democratic and Workers’ Rights in Nigeria (CDWRN) :
Center for Environment, Human Rights and Development - CEHRD :
Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo :
Crisis in Zimbabwe Coalition :
Ethiopian Human Rights Council (EHRC) :
Human Rights Network For Journalists :
Justice Guinée - Pour la justice et contre l’impunité :
Kenya Human Rights Commission :
Ligue Djiboutienne des droits humains :
Ligue Iteka :
Ligue des électeurs :
Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme - LIDHO :
Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples :
Organisation contre les Violations des Droits Humains (OCVIDH) :
Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
SOS Esclaves Mauritanie :
Solidarity Committee for Ethiopian Political Prisoners :
Stop Impunity Nigeria Campaign :
Sudan Organisation Against Torture (SOAT) :
Swazi Media Commentary :
Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis - UCADDDD :
Vigilance Soudan :


Document(s) :

Violations des droits de l’Homme en Afrique sub-saharienne au motif de la lutte contre le terrorisme : une situation à hauts risques - Un rapport de la FIDH - 18 novembre 2005 (PDF - 613 ko)



En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance !
« L’Afrique continent de l’avenir ». Le slogan est devenu la tarte à la crème des chancelleries, des médias et des milieux économiques internationaux. Mais de l’avenir de qui parle-t-on ? Celui des investisseurs étrangers et de quelques familles dirigeantes ? L’économie internationale a besoin des richesses de l’Afrique, mais elle peut prospérer sans les Africains (plus de 2 milliards de personnes en 2050). Elle le fait d’autant plus facilement que leur parole est confisquée. L’avenir du continent n’appartiendra aux Africains qu’à condition d’une véritable démocratie. Or, pas plus qu’ailleurs, il n’est de démocratie en Afrique sans alternance. [Lire]
15 octobre 2014


Appel aux États d’Afrique à rejeter l’immunité pour les crimes graves
Déclaration conjointe des organisations de la société civile africaine et organisations internationales ayant une présence en Afrique
Nous, soussignées organisations africaines de la société civile et organisations internationales ayant une présence en Afrique travaillant sur les droits humains et la justice pénale, tenons à exprimer notre profonde consternation ainsi que notre opposition à l’adoption récente par les chefs d’États membres de l’Union africaine (UA) lors du 23ème sommet de l’UA d’une disposition du Protocole sur les amendements au Protocole sur le statut de la Cour africaine de justice et des droits de l’homme, qui empêcherait celle-ci de juger les chefs d’État et de gouvernement en exercice, ainsi que certains autres hauts fonctionnaires de l’État, pour les crimes graves commis en violation du droit international. [Lire]
25 août 2014


Call for African States to Reject Immunity for Serious Crimes
By African Civil Society Organisations and International Organisations with a Presence in Africa
We, the undersigned African civil society organisations and international organisations with a presence in Africa working on human rights and criminal justice, join together to express our deep dismay and opposition to the recent adoption by African Union (AU) member heads of states, at the 23rd AU summit, of an amendment to the Statute of the African Court of Justice and Human Rights that would preclude the African Court from trying sitting heads of state and government, as well as certain other senior state officials, for serious crimes committed in violation of international law. [Lire]
25 August 2014


Sommet de l’Union africaine sur la Cour pénale internationale
La protection des dirigeants au détriment des victimes et de la paix
Paris, Nairobi, le 18 octobre 2013 – En réaction aux procédures de la Cour pénale internationale (CPI) visant des chefs d’Etat et un vice-président soudanais et kenyans, l’Union africaine (UA) s’est réunie en sommet extraordinaire les 11 et 12 octobre à Addis Abeba. En dépit du soutien à la justice internationale par un certain nombre d’Etats, manifesté au cours du sommet ou exprimé par leur absence, l’UA a adopté une décision qui va à l’encontre d’un des piliers de son mandat qu’est la lutte contre l’impunité des crimes les plus graves. Alors que l’impunité des dirigeants en exercice est consacrée, les victimes sont oubliées. [Lire]
18 octobre 2013


130 organisations à travers l’Afrique appellent les pays à soutenir la Cour pénale internationale
Dans une lettre rendue publique aujourd’hui, 130 organisations de toute l’Afrique ont appelé les pays africains qui sont membres de la Cour pénale internationale (CPI) à affirmer leur soutien à la Cour lors d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA). Cette réunion est prévue pour les 11 et 12 octobre 2013, à Addis-Abeba. [Lire]
8 octobre 2013


Résolution sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les violations des principes démocratiques en Afrique sub-saharienne, adoptée par le Congrès de la FIDH réuni à Erevan
Présentée par l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH)
La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) réunie en son XXXVII Congrès à Erevan, Arménie, profondément préoccupée par la résurgence des coups d’Etat et tentatives de coups d’Etat ainsi que par les violences liés aux processus électoraux dans de nombreux pays en Afrique sub-saharienne ; [Lire]
FIDH - 5 mai 2010


Le Forum des ONG interpelle la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples sur des situations d’urgence
Le Forum regroupant plus d’une centaine d’ONG africaines et internationales pour préparer la 42ème session de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) qui se tient à Brazzaville à partir du 14 novembre 2007, a terminé hier ses travaux. [Lire]
FIDH - 13 novembre 2007


Le Soudan est inacceptable à la présidence de l’Union Africaine
L’UA devrait renforcer la protection des civils au Darfour et extrader Habré
Les chefs d’Etat africains ont eu raison de rejeter la candidature du Soudan à la présidence de l’Union africaine cette année, mais ils ne devraient pas non plus la proposer au Président soudanais Omar Al-Bashir l’année prochaine et ce, tant que dureront les graves violations des droits de l’homme au Darfour, affirme aujourd’hui Human Rights Watch. [Lire]
Human Rights Watch - 24 janvier 2006


Sudan Unfit for African Union Presidency
A.U. Should Boost Protection for Civilians in Darfur, Extradite Habré
African leaders rightly rejected Sudan’s bid for the African Union’s presidency this year, but should not reward Sudanese President Omar al-Bashir with Africa’s leadership next year as long as the human rights disaster continues in Darfur, Human Rights Watch said today. [Lire]
Human Rights Watch - 24 January 2006


Sixième Sommet de l’Union africaine à Khartoum
L’Union africaine doit se prononcer sur les graves violations des droits de l’Homme perpétrées sur le continent et exhorter les Etats à lutter contre leur impunité
A quelques jours de l’ouverture de la 6ème conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), qui doit se tenir du 23 au 26 janvier 2006 à Khartoum (Soudan), la FIDH exprime ses préoccupations sur un certain nombre de questions à l’ordre du jour du sommet : le renouvellement de la présidence de l’UA, l’affaire Hissène Habré, la mise en place de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples et les nombreuses violations des droits de l’Homme commises sur le continent. [Lire]
FIDH - 17 janvier 2006


1 | 2




A lire sur le web...

La complaisance internationale au Togo - 25 mai 2015 - Par Christophe Courtin - Le 4 mai dernier, pour la troisième fois, Faure Gnassingbé a été déclaré vainqueur des élections présidentielles togolaises par la Cour Constitutionnelle avec 55,8% des voix, après un scrutin à un tour émaillé de fraudes, de contestations, de menaces, et d’achats de conscience. Il avait succédé à son père Gnassingbé Eyadema en avril 2005 à l’issue d’un scrutin qui avait fait 811 morts selon la ligue togolaise des droits de l’homme. Une famille est au pouvoir depuis 48 ans dans ce petit corridor sahélien où vivent 7 millions de Togolais. - Source : Le blog de Christophe Courtin
 
La “presse courage” du Burundi - 23 mai 2015 - Par colette Braeckman - Haut lieu de la contestation et du refus d’un troisième mandat présidentiel, le quartier de Musaga ressemble à un camp retranché. Depuis près d’un mois, des jeunes en T shirt ramassent des pierres et en font des barricades, les lancent sur des voitures de police, brûlent des pneus. La nuit ils barrent les ruelles avec des barbelés pour empêcher les hommes en uniforme de pénétrer dans leurs maisons. - Source : Le carnet de Colette Braeckman
 
Mali: la paix à marche forcée ? - 22 mai 2015 - Huit mois après le début des négociations inter-maliennes, un accord a été signé le 15 mai 2015 à Bamako. Pourtant, au Nord et au centre du Mali les affrontements meurtriers se poursuivent. L’accord signé ne sera pas à même de ramener la paix. Les deux parties doivent rouvrir des négociations avec l’aide de la médiation internationale. Les discussions doivent aller au-delà d’un agenda essentiellement sécuritaire afin d’inclure toutes les parties belligérantes et d’améliorer l’accès des populations aux services sociaux, à l’emploi et à la justice. - Source : International Crisis Group
 
Enfin l’ouverture d’une première enquête officielle sur l’assassinat de Thomas Sankara ? - 27 mars 2015 - Par Bruno Jaffré - La nouvelle nous est parvenue le 25 mars 2015. Mais l’affaire Sankara n’en est pas à sa première péripétie. La première procédure avait en effet été lancée en 1997. Nous allons tenter ci-dessous d’apporter des éclaircissements et d’évaluer la portée de cette nouvelle. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Burkina : un ancien tortionnaire nommé chef d'Etat major particulier du président, jette une ombre sur la transition - 25 février 2015 - Par Bruno Jaffré - A peine plus de 3 mois après l’insurrection qui a renversé Blaise Compaoré, des militaires de son proche entourage accèdent à des postes de responsabilité au plus haut niveau de l’Etat. L’un d’eux, Boureima Kéré, ancien chef du regiment de sécurité présidentiel vient d’être nommé Chef de d’Etat major particulier du président de la transition. Deux victimes l’accusent pourtant d’avoir supervisé les tortures qu’ils ont subies à la fin des années 80 ! - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Burkina Faso : la transition entre arrogance du régiment de sécurité présidentielle et volonté de réforme - 5 février 2015 - Par Bruno Jaffré - Mercredi 4 février, le régiment de sécurité présidentielle (RSP) mis en place par Blaise Compaoré s’est encore illustré en faisant pression sur les autorités du pays, pour obtenir la satisfaction de leurs. La première grave crise de la transition. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Burkina : La transition est en place… De nombreux problèmes en suspens - 24 décembre 2014 - Par Bruno Jaffré - Depuis l’insurrection les 30 et 31 octobre, on a beaucoup entendu parler dans nos médias de « coup d’Etat militaire », de « révolution trahie », « de militaires omniprésents détenant la réalité du pouvoir »… Qu’en est-il ? Retour sur un mois de novembre déterminant. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Cameroun : le régime autoritaire cherche à intimider la population et augmente la dette - 19 décembre 2014 - Par Eric Toussaint - La loi "antiterroriste", adoptée début décembre 2014 par le Parlement au Cameroun et qui instaure la peine de mort, provoque une levée de boucliers chez les opposants et les mouvements sociaux locaux. Les opposants à la loi dénoncent en particulier l’article 2, qui déclare passible de la peine de mort quiconque "commet tout acte ou menace susceptible de causer la mort, de mettre en danger l’intégrité physique, d’occasionner des dommages corporels ou matériels, des dommages de ressources naturelles, à l’environnement ou au patrimoine culturel". Le code pénal camerounais prévoit déjà la peine capitale pour les coupables de meurtres et d’assassinats, le texte de la loi y ajoute donc désormais les personnes qui ne commettent qu’une menace... On mesure la latitude que se donne le pouvoir pour renforcer brutalement la répression et criminaliser la protestation sociale. - Source : CADTM
 
Congo : mettre fin au statuquo - 17 décembre 2014 - En novembre 2013, la défaite du groupe armé M23 a suscité l’espoir : après presque deux décennies de conflit, le changement et la stabilisation semblaient enfin possibles en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région. Cette défaite résultait d’une convergence d’intérêts exceptionnelle entre Kinshasa et les principaux acteurs régionaux et internationaux. Cependant, l’unité de vision et d’action qui a mené à la signature, en février 2013, de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération (ACPSC) a aujourd’hui disparu. Le démantèlement des groupes armés, raison d’être de la Brigade d’intervention de la mission des Nations unies en RDC (FIB), ainsi que le programme de réformes nationales du gouvernement congolais, sont dans l’impasse. - Source : International Crisis Group
 
Yaoundé, Grande mobilisation pour le droit à la ville préalable au droit au logement - 16 décembre 2014 - Par Dominique Essono - La quatrième édition de la Triennale des Habitants s’est tenue avec succès sur tous les plans, du 26 au 28 novembre 2014 à Yaoundé sur le thème « Faire du droit à la ville un préalable au droit au logement adéquat ». mobilisant près de 800 participants venant de 91 communes, des villes et des villages des 10 régions du Cameroun. Elle a marqué le passage à l’approche droit, caractérisée par l’organisation des résistances, la mobilisation sociale, le contrôle citoyen et démocratique de la ville et la mise en œuvre d’alternatives aux politiques urbaines néolibérales. - Source : Alliance Internationale des Habitants
 

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL