libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 15 octobre 2014

Droits Humains - Démocratie

Voir également :

Burkina Faso : Blaise Compaoré chassé par son peuple ! Il ne doit pas échapper à la justice
Sénégal : We support an Africa fighting against impunity!
Gabon : Communiqué de la société civile gabonaise suite aux événements au Burkina Faso
Djibouti : Répression à l’encontre de la population civile dans les Réqions de Hilu et de Siyaru
Françafrique : De Ben Ali à Compaoré : les élites françaises contre les peuples
Burkina Faso : La France doit officiellement lâcher son vieil allié Blaise Compaoré
Burkina Faso : Avec le peuple du Burkina, Non au pouvoir à vie, non au tripatouillage constitutionnel
Burkina Faso : Non à la personnalisation et à la personnification du pouvoir au Burkina Faso
Burkina Faso : Burkina Faso : les craintes d’un coup d’Etat constitutionnel se confirment
Soudan : Police Beat, Arrest Female Students
Tchad : Soutien à la société civile tchadienne suite à la journée ’ville morte’
Côte d’Ivoire : Deux ans après la découverte du charnier de Togueï à Duékoué, où en est la justice annoncée ?
Kenya : Uhuru Kenyatta devant les juges de la CPI : les victimes demandent la vérité et la justice
Migrations - Réfugié(e)s : Opération « Mos Maiorum » : La traque aux migrants sans-papiers en Europe
Congo : La justice française confirme la mise en examen d’un général congolais accusé de crimes contre l’humanité


Site(s) web :

Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
Human Rights Watch :
African Rights :
Organisation mondiale contre la torture :
FIDH :
Pambazuka News - Human Right :
Victims’ Rights Working Group (VRWG) :
Amnesty International :
Tournons la page ! :
African Center for Justice and Peace Studies :
Association Malienne des Droits de l’Homme :
Association mauritanienne des Droits de l’Homme :
Association nigérienne de défense des Droits de l’Homme (ANDDH) :
Association pour le respect des Droits de l’Homme à Djibouti :
Botswana Centre for Human Rights :
Campaign for Democratic and Workers’ Rights in Nigeria (CDWRN) :
Center for Environment, Human Rights and Development - CEHRD :
Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo :
Crisis in Zimbabwe Coalition :
Ethiopian Human Rights Council (EHRC) :
Human Rights Network For Journalists :
Justice Guinée - Pour la justice et contre l’impunité :
Kenya Human Rights Commission :
Ligue Djiboutienne des droits humains :
Ligue Iteka :
Ligue des électeurs :
Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme - LIDHO :
Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples :
Organisation contre les Violations des Droits Humains (OCVIDH) :
Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
SOS Esclaves Mauritanie :
Solidarity Committee for Ethiopian Political Prisoners :
Stop Impunity Nigeria Campaign :
Sudan Organisation Against Torture (SOAT) :
Swazi Media Commentary :
Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis - UCADDDD :
Vigilance Soudan :


Document(s) :

Violations des droits de l’Homme en Afrique sub-saharienne au motif de la lutte contre le terrorisme : une situation à hauts risques - Un rapport de la FIDH - 18 novembre 2005 (PDF - 613 ko)



En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance !
« L’Afrique continent de l’avenir ». Le slogan est devenu la tarte à la crème des chancelleries, des médias et des milieux économiques internationaux. Mais de l’avenir de qui parle-t-on ? Celui des investisseurs étrangers et de quelques familles dirigeantes ? L’économie internationale a besoin des richesses de l’Afrique, mais elle peut prospérer sans les Africains (plus de 2 milliards de personnes en 2050). Elle le fait d’autant plus facilement que leur parole est confisquée. L’avenir du continent n’appartiendra aux Africains qu’à condition d’une véritable démocratie. Or, pas plus qu’ailleurs, il n’est de démocratie en Afrique sans alternance. [Lire]
15 octobre 2014


Appel aux États d’Afrique à rejeter l’immunité pour les crimes graves
Déclaration conjointe des organisations de la société civile africaine et organisations internationales ayant une présence en Afrique
Nous, soussignées organisations africaines de la société civile et organisations internationales ayant une présence en Afrique travaillant sur les droits humains et la justice pénale, tenons à exprimer notre profonde consternation ainsi que notre opposition à l’adoption récente par les chefs d’États membres de l’Union africaine (UA) lors du 23ème sommet de l’UA d’une disposition du Protocole sur les amendements au Protocole sur le statut de la Cour africaine de justice et des droits de l’homme, qui empêcherait celle-ci de juger les chefs d’État et de gouvernement en exercice, ainsi que certains autres hauts fonctionnaires de l’État, pour les crimes graves commis en violation du droit international. [Lire]
25 août 2014


Call for African States to Reject Immunity for Serious Crimes
By African Civil Society Organisations and International Organisations with a Presence in Africa
We, the undersigned African civil society organisations and international organisations with a presence in Africa working on human rights and criminal justice, join together to express our deep dismay and opposition to the recent adoption by African Union (AU) member heads of states, at the 23rd AU summit, of an amendment to the Statute of the African Court of Justice and Human Rights that would preclude the African Court from trying sitting heads of state and government, as well as certain other senior state officials, for serious crimes committed in violation of international law. [Lire]
25 August 2014


Sommet de l’Union africaine sur la Cour pénale internationale
La protection des dirigeants au détriment des victimes et de la paix
Paris, Nairobi, le 18 octobre 2013 – En réaction aux procédures de la Cour pénale internationale (CPI) visant des chefs d’Etat et un vice-président soudanais et kenyans, l’Union africaine (UA) s’est réunie en sommet extraordinaire les 11 et 12 octobre à Addis Abeba. En dépit du soutien à la justice internationale par un certain nombre d’Etats, manifesté au cours du sommet ou exprimé par leur absence, l’UA a adopté une décision qui va à l’encontre d’un des piliers de son mandat qu’est la lutte contre l’impunité des crimes les plus graves. Alors que l’impunité des dirigeants en exercice est consacrée, les victimes sont oubliées. [Lire]
18 octobre 2013


130 organisations à travers l’Afrique appellent les pays à soutenir la Cour pénale internationale
Dans une lettre rendue publique aujourd’hui, 130 organisations de toute l’Afrique ont appelé les pays africains qui sont membres de la Cour pénale internationale (CPI) à affirmer leur soutien à la Cour lors d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA). Cette réunion est prévue pour les 11 et 12 octobre 2013, à Addis-Abeba. [Lire]
8 octobre 2013


Résolution sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les violations des principes démocratiques en Afrique sub-saharienne, adoptée par le Congrès de la FIDH réuni à Erevan
Présentée par l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH)
La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) réunie en son XXXVII Congrès à Erevan, Arménie, profondément préoccupée par la résurgence des coups d’Etat et tentatives de coups d’Etat ainsi que par les violences liés aux processus électoraux dans de nombreux pays en Afrique sub-saharienne ; [Lire]
FIDH - 5 mai 2010


Le Forum des ONG interpelle la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples sur des situations d’urgence
Le Forum regroupant plus d’une centaine d’ONG africaines et internationales pour préparer la 42ème session de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) qui se tient à Brazzaville à partir du 14 novembre 2007, a terminé hier ses travaux. [Lire]
FIDH - 13 novembre 2007


Le Soudan est inacceptable à la présidence de l’Union Africaine
L’UA devrait renforcer la protection des civils au Darfour et extrader Habré
Les chefs d’Etat africains ont eu raison de rejeter la candidature du Soudan à la présidence de l’Union africaine cette année, mais ils ne devraient pas non plus la proposer au Président soudanais Omar Al-Bashir l’année prochaine et ce, tant que dureront les graves violations des droits de l’homme au Darfour, affirme aujourd’hui Human Rights Watch. [Lire]
Human Rights Watch - 24 janvier 2006


Sudan Unfit for African Union Presidency
A.U. Should Boost Protection for Civilians in Darfur, Extradite Habré
African leaders rightly rejected Sudan’s bid for the African Union’s presidency this year, but should not reward Sudanese President Omar al-Bashir with Africa’s leadership next year as long as the human rights disaster continues in Darfur, Human Rights Watch said today. [Lire]
Human Rights Watch - 24 January 2006


Sixième Sommet de l’Union africaine à Khartoum
L’Union africaine doit se prononcer sur les graves violations des droits de l’Homme perpétrées sur le continent et exhorter les Etats à lutter contre leur impunité
A quelques jours de l’ouverture de la 6ème conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), qui doit se tenir du 23 au 26 janvier 2006 à Khartoum (Soudan), la FIDH exprime ses préoccupations sur un certain nombre de questions à l’ordre du jour du sommet : le renouvellement de la présidence de l’UA, l’affaire Hissène Habré, la mise en place de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples et les nombreuses violations des droits de l’Homme commises sur le continent. [Lire]
FIDH - 17 janvier 2006


1 | 2




A lire sur le web...

Cosatu-Numsa, une rupture qui vient de loin - 29 octobre 2014 - La rupture annoncée depuis un an entre la centrale syndicale Cosatu et son plus gros syndicat, le Numsa, syndicat des métallurgistes, semble être imminente. La décision tant de fois annoncée, puis remise à plus tard, sera prise le 7 novembre prochain. Un nouveau paysage politique et un nouveau rapport des forces est en train de prendre forme en Afrique du Sud. - Source : Renapas
 
Il faut stopper le dangereux délire mégalomaniaque de Blaise Compaoré - 28 octobre 2014 - Par Bruno Jaffré - L’affrontement était annoncé. Nous y sommes et nul ne sait comment la situation va évoluer. Les violences ont toutes les chances d’éclater devant tant d’obstination, si Blaise Compaoré ne se retire pas. A l’heure où nous écrivons il nous revient que des affrontements ont eu lieu ce matin du 28 octobre à l’issue de l’immense manifestation qui a parcouru les rues de Ouagadougou. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Cameroun : mieux vaut prévenir que guérir - 4 septembre 2014 - L’apparente stabilité du Cameroun et les récentes améliorations institutionnelles ne dissimulent plus sa vulnérabilité. Alors que le régime du président Paul Biya a verrouillé le jeu électoral et consolidé son emprise, la vie politique est anémiée, le mécontentement social se généralise et de nouvelles menaces sécuritaires émergent. La combinaison des menaces externes (Boko Haram et la crise centrafricaine) et de l’insatisfaction interne constitue un cocktail déstabilisateur. Paradoxalement, la force du régime ne réside pas dans le parti au pouvoir ou les services de sécurité, mais dans le fait que la plupart des Camerounais pensent que ce régime est un moindre mal. Pour minimiser le risque de crise violente avant la prochaine élection en 2018, le pouvoir et l’opposition doivent renouer le dialogue et s’accorder sur une profonde réforme politique et institutionnelle. - Source : International Crisis Group
 
Des groupes rebelles qui menacent encore la paix dans l’Est du Congo - 27 août 2014 - Par Colette Braeckman - Même si le président Kabila assure que la paix a été rétablie sur l’ensemble du territoire congolais et que la reconstruction du pays peut se poursuivre à marches forcées, dans l’Est la situation demeure très fragile et les acquis de la victoire militaire, remportée en novembre 2013 contre les rebelles tutsis du M23, ne sont pas encore définitivement consolidés. - Source : Le carnet de Colette Braeckman
 
Nouvelle journée de manifestation d’ampleur à Ouagadougou pour le départ de Blaise Compaoré - 26 juillet 2014 - Par Bruno Jaffré - On entend peu parler du Burkina Faso par les temps qui courent. Et pour cause, les images quotidiennes des guerres en Palestine et en Irak, occupent nos médias, tout comme elles nous préoccupent, quand elles ne nous révoltent pas, pour peu qu’on soit conscient de vivre sur la même terre. Au Burkina pourtant, comme nous l’avons souligné dans plusieurs articles précédents, la vie politique renait, le peuple se découvre de nouveau acteur de son avenir et se mobilise, l’opposition politique retrouve une seconde vie, et sa crédibilité, tandis que fleurissent de nombreuses associations citoyennes à l’initiative d’une nouvelle génération de jeunes entre 30 et 40 ans qui se méfient du jeu politique politicien, mais veut néanmoins s’engager. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Point de situation sur les relations franco-ivoiriennes - 15 juillet 2014 - Pour tous les présidents de la Ve république, la visite officielle en Côte d’Ivoire est un passage obligé. Pour le moment rien n’indique que François Hollande dira un mot des civils massacrés en nombre par l’armée française en novembre 2004, il y a presque dix ans, à Abidjan. Avec des amis comme le président Ouattara, qui dès son intronisation par l’ONU et la France n’a demandé qu’à accueillir nos troupes et signer un Partenariat de défense, forme actuelle du serment d’allégeance au pouvoir français, l’impérialisme le plus rustique a encore de beaux jours devant lui ! - Source : Survie
 
La crise centrafricaine : de la prédation à la stabilisation - 17 juin 2014 - Bien que l’effondrement de l’économie ait précédé celui de l’Etat, l’intervention internationale actuelle pilotée par le G5 (Union africaine, Nations unies, Union européenne, Etats-Unis et France) pare au plus pressé et continue d’appréhender la crise actuelle à travers un prisme sécuritaire. Cette attitude alimente un effort international de mobilisation de troupes mais condamne la communauté internationale à répéter des interventions superficielles qui ne traitent pas la principale cause de la crise : la prédation structurelle. La protection des civils est certes importante, mais il est également crucial de relancer l’activité économique et d’assainir la gestion des finances publiques afin de construire un système effectif de gouvernance capable de fournir des services à l’ensemble de la population – chrétiens comme musulmans. - Source : International Crisis Group
 
Burkina Faso…vers l’affrontement ? - 31 mai 2014 - Par Bruno Jaffré - Le pays sort de quelques mois d’observation et une tentative de médiation qui a échoué. Chaque camp a pu se compter, affuter ses armes, s’est concerté, s’est réorganisé, tout semble prêt pour l’affrontement entre l’opposition et le camp présidentiel. La vie politique se cristallise autour de l’article 37 de la constitution, qui, en l’état, interdit à Blaise Compaoré de se présenter aux prochaines élections présidentielles prévues en 2015. Celle-ci limite le nombre de mandats à deux. Or Blaise Compaoré est président depuis le 15 octobre 1987, ce qui fait près de 27 ans. - Source : Le Blog de Bruno Jaffré
 
Le rapport Brazza : plus d’un siècle d’impunité - 5 mai 2014 - Par Jacques Morel - Suite à l’exploration de Pierre Savorgnan de Brazza, la France « prit possession » du Congo en 1886. Ce vaste territoire, formé du Gabon, du Congo actuel et de l’Oubangui-Chari (devenu République Centrafricaine), ne devait rien coûter à la métropole. Il fut donc partagé entre 40 compagnies concessionnaires. Afin de mettre en valeur le pays et de donner aux indigènes « la culture du travail », ceux-ci furent soumis à un régime de travail forcé et les récalcitrants subirent une répression atroce. Le « rapport Brazza », enfin publié, en témoigne. - Source : Survie
 
Elections et ruptures politiques en Afrique du Sud - 23 April 2014 - Par Claude Gabriel - Le 7 mai auront lieux les élections générales en Afrique du Sud. Il est fort probable que l’ANC, vainqueur malgré tout, ne sortira pas indemne de ce scrutin. La situation économique et sociale du pays est mauvaise et le parti au pouvoir doit faire face à une série de ruptures politiques significatives. 20 ans ! Vingt ans déjà depuis que l’ANC a symbolisé cette nouvelle ère postapartheid. Mais finalement de quoi a été faite cette nouvelle Afrique du Sud ? - Source : Afriques en lutte
 

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL