libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 29 janvier 2016

Droits Humains - Démocratie

Voir également :

Congo : Election présidentielle en République du Congo : Trop c’est trop !
Soudan : Les militantes des droits humains sont réduites au silence
Tchad : Arrestation d’un militant des droits de l’Homme au Tchad : Survie demande à la France de réagir
Congo : Mascarade électorale au Congo - La France doit suspendre sa coopération sécuritaire !
Ethiopie : Stop à la criminalisation des défenseurs des droits humains et de l’environnement ! Libérez les prisonniers politiques éthiopiens !
Mozambique : Denuciation of the Partnership Between WWWF and Prosavana
Tchad : Répression mortelle de manifestations, la France doit sortir de son silence
Sénégal : Déclaration de la Plateforme des Acteurs de la Société Civile – PACTE – sur la révision constitutionnelle
Ethiopie : No Let Up in Crackdown on Protests
Ouganda : Uphold Democratic Principles to Guarantee a Peaceful Election
Tchad : Nouvelles répressions au Tchad, en finir avec le soutien de la France au dictateur Idriss Déby
Congo : Les autorités doivent libérer un leader de l’opposition détenu depuis deux mois
Tchad : Ça suffit !
République démocratique du Congo : Poursuite de la détention arbitraire de neuf manifestants, dont deux membres de la LUCHA
Djibouti : Impasse politique et intensification de la répression, à quatre mois de l’élection présidentielle


Site(s) web :

Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
Human Rights Watch :
African Rights :
Organisation mondiale contre la torture :
FIDH :
Pambazuka News - Human Right :
Victims’ Rights Working Group (VRWG) :
Amnesty International :
Tournons la page ! :
East and Horn of Africa Human Rights Defenders Project - EHAHRDP :
African Center for Justice and Peace Studies :
Association Malienne des Droits de l’Homme :
Association mauritanienne des Droits de l’Homme :
Association nigérienne de défense des Droits de l’Homme (ANDDH) :
Association pour le respect des Droits de l’Homme à Djibouti :
Botswana Centre for Human Rights :
Campaign for Democratic and Workers’ Rights in Nigeria (CDWRN) :
Center for Environment, Human Rights and Development - CEHRD :
Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo :
Crisis in Zimbabwe Coalition :
Ethiopian Human Rights Council (EHRC) :
Human Rights Network For Journalists :
Justice Guinée - Pour la justice et contre l’impunité :
Kenya Human Rights Commission :
Ligue Djiboutienne des droits humains :
Ligue Iteka :
Ligue des électeurs :
Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme - LIDHO :
Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples :
Organisation contre les Violations des Droits Humains (OCVIDH) :
Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
SOS Esclaves Mauritanie :
Solidarity Committee for Ethiopian Political Prisoners :
Stop Child Labour Coalition :
Stop Impunity Nigeria Campaign :
Sudan Organisation Against Torture (SOAT) :
Swazi Media Commentary :
Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis - UCADDDD :
Vigilance Soudan :


Document(s) :

Violations des droits de l’Homme en Afrique sub-saharienne au motif de la lutte contre le terrorisme : une situation à hauts risques - Un rapport de la FIDH - 18 novembre 2005 (PDF - 613 ko)



Déclaration finale de Ouagadougou
Mobilisations citoyennes et processus démocratiques
Nous, représentants des organisations de la société civile et des mouvements citoyens impliqués dans la campagne « Tournons La Page : pour l’alternance démocratique en Afrique », venus de 16 pays d’Afrique et d’Europe [1] et réunis à Ouagadougou du 25 au 29 janvier 2016 ; [Lire]
Tournons la page ! - 29 janvier 2016


« Tournons la page des régimes fossiles »
Pour lutter contre le réchauffement climatique, l’Afrique a besoin de démocratie !
L’Afrique, qui compte de très nombreux pays sur les 195 présents à la COP21, est au cœur de la négociation sur le climat. Une vingtaine de chefs d’État africains rencontre ce jour le président François Hollande. Les peuples d’Afrique figurent parmi ceux qui ont le plus à souffrir d’un réchauffement de la planète. Les pénuries d’eau et d’alimentation menacent ; le choix qu’elle fera d’un modèle énergétique peu ou fortement carboné est déterminant dans notre capacité collective à limiter les émissions ; la préservation de ses forêts – en particulier celle du Bassin du Congo – est un point essentiel pour séquestrer le carbone. [Lire]
Tournons la page ! - 1er décembre 2015


En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance !
« L’Afrique continent de l’avenir ». Le slogan est devenu la tarte à la crème des chancelleries, des médias et des milieux économiques internationaux. Mais de l’avenir de qui parle-t-on ? Celui des investisseurs étrangers et de quelques familles dirigeantes ? L’économie internationale a besoin des richesses de l’Afrique, mais elle peut prospérer sans les Africains (plus de 2 milliards de personnes en 2050). Elle le fait d’autant plus facilement que leur parole est confisquée. L’avenir du continent n’appartiendra aux Africains qu’à condition d’une véritable démocratie. Or, pas plus qu’ailleurs, il n’est de démocratie en Afrique sans alternance. [Lire]
15 octobre 2014


Appel aux États d’Afrique à rejeter l’immunité pour les crimes graves
Déclaration conjointe des organisations de la société civile africaine et organisations internationales ayant une présence en Afrique
Nous, soussignées organisations africaines de la société civile et organisations internationales ayant une présence en Afrique travaillant sur les droits humains et la justice pénale, tenons à exprimer notre profonde consternation ainsi que notre opposition à l’adoption récente par les chefs d’États membres de l’Union africaine (UA) lors du 23ème sommet de l’UA d’une disposition du Protocole sur les amendements au Protocole sur le statut de la Cour africaine de justice et des droits de l’homme, qui empêcherait celle-ci de juger les chefs d’État et de gouvernement en exercice, ainsi que certains autres hauts fonctionnaires de l’État, pour les crimes graves commis en violation du droit international. [Lire]
25 août 2014


Call for African States to Reject Immunity for Serious Crimes
By African Civil Society Organisations and International Organisations with a Presence in Africa
We, the undersigned African civil society organisations and international organisations with a presence in Africa working on human rights and criminal justice, join together to express our deep dismay and opposition to the recent adoption by African Union (AU) member heads of states, at the 23rd AU summit, of an amendment to the Statute of the African Court of Justice and Human Rights that would preclude the African Court from trying sitting heads of state and government, as well as certain other senior state officials, for serious crimes committed in violation of international law. [Lire]
25 August 2014


Sommet de l’Union africaine sur la Cour pénale internationale
La protection des dirigeants au détriment des victimes et de la paix
Paris, Nairobi, le 18 octobre 2013 – En réaction aux procédures de la Cour pénale internationale (CPI) visant des chefs d’Etat et un vice-président soudanais et kenyans, l’Union africaine (UA) s’est réunie en sommet extraordinaire les 11 et 12 octobre à Addis Abeba. En dépit du soutien à la justice internationale par un certain nombre d’Etats, manifesté au cours du sommet ou exprimé par leur absence, l’UA a adopté une décision qui va à l’encontre d’un des piliers de son mandat qu’est la lutte contre l’impunité des crimes les plus graves. Alors que l’impunité des dirigeants en exercice est consacrée, les victimes sont oubliées. [Lire]
18 octobre 2013


130 organisations à travers l’Afrique appellent les pays à soutenir la Cour pénale internationale
Dans une lettre rendue publique aujourd’hui, 130 organisations de toute l’Afrique ont appelé les pays africains qui sont membres de la Cour pénale internationale (CPI) à affirmer leur soutien à la Cour lors d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA). Cette réunion est prévue pour les 11 et 12 octobre 2013, à Addis-Abeba. [Lire]
8 octobre 2013


Résolution sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les violations des principes démocratiques en Afrique sub-saharienne, adoptée par le Congrès de la FIDH réuni à Erevan
Présentée par l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH)
La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) réunie en son XXXVII Congrès à Erevan, Arménie, profondément préoccupée par la résurgence des coups d’Etat et tentatives de coups d’Etat ainsi que par les violences liés aux processus électoraux dans de nombreux pays en Afrique sub-saharienne ; [Lire]
FIDH - 5 mai 2010


Le Forum des ONG interpelle la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples sur des situations d’urgence
Le Forum regroupant plus d’une centaine d’ONG africaines et internationales pour préparer la 42ème session de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) qui se tient à Brazzaville à partir du 14 novembre 2007, a terminé hier ses travaux. [Lire]
FIDH - 13 novembre 2007


Le Soudan est inacceptable à la présidence de l’Union Africaine
L’UA devrait renforcer la protection des civils au Darfour et extrader Habré
Les chefs d’Etat africains ont eu raison de rejeter la candidature du Soudan à la présidence de l’Union africaine cette année, mais ils ne devraient pas non plus la proposer au Président soudanais Omar Al-Bashir l’année prochaine et ce, tant que dureront les graves violations des droits de l’homme au Darfour, affirme aujourd’hui Human Rights Watch. [Lire]
Human Rights Watch - 24 janvier 2006


1 | 2




A lire sur le web...

Afrique : régimes autoritaires, un investissement sûr - 2 avril 2016 - Par Benoit Orval - En l’espace d’une décennie, l’afro-pessimisme de rigueur chez les analystes a cédé la place à l’euphorie : l’Afrique est devenue « le » continent d’avenir[1]. Les régimes totalitaires font-ils office de repoussoir aux multinationales au sud du Sahara ? Pas vraiment si l’on en juge par la liste des pays qui attirent les investissements. Le secteur extractif, structurellement gangrené par la corruption, concentre toujours l’essentiel des projets. Des sociétés offshore aux traditionnels pots-de-vin, en passant par les prises de participation de sociétés-écrans dans les filiales des grands groupes étrangers, les terrains d’entente entre entreprises et pouvoirs sont multiples. Avec toujours le même objectif : garantir un niveau de rémunération du capital investi qui reste, sur le continent africain, bien plus élevé que partout ailleurs dans le monde. - Source : Revue Projet
 
Burkina Faso : transition acte II - 7 janvier 2016 - Des défis considérables attendent le nouveau gouvernement : fortes demandes socioéconomiques, exigence de justice, lutte contre la corruption et l’impunité, réforme de l’armée et insécurité régionale. Il lui faudra se garder de tout triomphalisme, reconnaitre que la tâche à venir est considérable et, surtout, résister à la tentation de recréer un système Compaoré bis marqué par l’hégémonie d’un seul parti, faute de quoi les Burkinabè redescendront en masse dans la rue, comme en octobre 2014 et en septembre 2015, replongeant le pays dans l’instabilité. - Source : International Crisis Group
 
Afrique du Sud : « Nous avons besoin d’un nouveau départ ! » - janvier 2016 - Interview de Brian Ashley - Dans un contexte de difficultés économiques et de corruption de l’ANC, l’année 2015 a vu de nombreuses grèves et manifestations, toutes dirigées contre l’ANC et sa politique. Elles semblent se cristalliser sur la personne du président Zuma, qui incarne par là tout ce qui ne va pas dans l’ANC. - Source : Inprecor
 
Le Burkina élit comme président l’ex dauphin de Blaise Compaoré - 4 décembre 2015 - Par Bruno Jaffré - Le Burkina a voté pour d’anciens proches de Blaise Compaoré renversé pourtant à la suite d’une puissante insurrection populaire. Cela peut paraitre paradoxal mais ce résultat est pourtant logique en regard de la réalité de la situation politique du pays. - Source : Le blog de Bruno Jaffré
 
Élections ivoiriennes de 2015 : l’UE aurait-elle dû observer le scrutin ? - 13 octobre 2015 - Par Federico Santopinto, en collaboration avec Léa Gros - Si l’Afrique de l’Ouest reste la destination privilégiée des missions d’observation électorale de l’UE, les observateurs européens n’iront pas en Côte d’Ivoire pour les présidentielles prévues le 25 octobre 2015. Ils étaient pourtant sur place lors du scrutin précédent, en 2010. Aussi, cette décision en aura surpris plus d’un. Pour appréhender les motivations d’un tel choix, cette note analyse trois aspects du processus électoral ivoirien : le fonctionnement de la Commission électorale indépendante, la rédaction de la liste électorale et la traçabilité des résultats. Ces trois prismes seront ensuite mis en adéquation avec les critères habituellement pris en compte par l’UE lorsqu’elle doit décider du déploiement d’une mission. L’objectif étant de déterminer si le choix de ne pas être présent en Côte d’Ivoire en 2015 est vraiment pertinent. - Source : Grip
 
Burundi : la déflagration du 25 avril - 1er octobre 2015 - Par Jean-François Bastin - Comment qualifier les événements du Burundi depuis le 25 avril 2015 ? Gâchis est un mot faible, catastrophe est plus juste. Cette impression que tout est brisé, que les frêles conquêtes de la démocratie ont été balayées en quelques semaines, que tout est à refaire, encore. En réalité c’est plus qu’une impression, c’est une certitude. On se retrouve brutalement projeté 16 ans en arrière, dans les soubresauts de la guerre finissante, quand il fallait essayer d’imaginer un compromis historique pour en finir avec le temps des dictatures, de l’hégémonisme ethnique et des tentations exterminatrices. - Source : Cetri
 
RDC : Le droit colonial prime sur celui des paysans - octobre 2015 - Par François Misser - En République démocratique du Congo, un conflit oppose depuis des années une firme canadienne financée par des agences de développement à des communautés villageoises à propos de palmeraies qu’elle aurait accaparées. Dans cette affaire, l’État se comporte en successeur de l’ordre colonial. - Source : Sos Faim
 
Comment ce magnifique peuple du Burkina a mis en échec le coup d’Etat (2) - 29 septembre 2015 - Par Bruno Jaffré - Difficile de savoir ce qui a emporté la décision chez les militaires. Ce qui est sur c’est qu’elle n’a pas été de soi. L’appel de Cheriff Sy, les manifestations d’opposition au coup d’Etat ont joué. - Source : Le blog de Bruno Jaffré
 
Comment ce magnifique peuple du Burkina a mis en échec le coup d’Etat (1) - 28 septembre 2015 - Par Bruno Jaffré - Encore une fois le peuple du Burkina s’est révélé aux yeux du monde en mettant en échec un coup d’Etat du Régiment de sécurité présidentiel, qui a tenté de porter au pouvoir l’ancien numéro 2 de Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré. Ce dernier vient d’y mettre fin, par une déclaration que l’on pourrait qualifier de pitoyable si ce coup d’Etat ne s’était pas soldé par 17 morts et de nombreux blessés, et s’il ne révélait pas de dangereuses pratiques des dirigeants français et de certains dirigeants de la CEDEAO. - Source : Le blog de Bruno Jaffré
 
La complaisance internationale au Togo - 25 mai 2015 - Par Christophe Courtin - Le 4 mai dernier, pour la troisième fois, Faure Gnassingbé a été déclaré vainqueur des élections présidentielles togolaises par la Cour Constitutionnelle avec 55,8% des voix, après un scrutin à un tour émaillé de fraudes, de contestations, de menaces, et d’achats de conscience. Il avait succédé à son père Gnassingbé Eyadema en avril 2005 à l’issue d’un scrutin qui avait fait 811 morts selon la ligue togolaise des droits de l’homme. Une famille est au pouvoir depuis 48 ans dans ce petit corridor sahélien où vivent 7 millions de Togolais. - Source : Le blog de Christophe Courtin
 

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL