libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 23 octobre 2013

Côte d’Ivoire

Voir également :

Multinationales - Pillage des ressources : Manifestations et blocages dans les plantations africaines, Vincent Bolloré reçoit les revendications à Paris recule !
Françafrique : Françafrique : un engagement non tenu de François Hollande, des reculs préoccupants
Mali : Déclaration sur les crises en Côte d’Ivoire, en Libye et ailleurs dans le monde
Burkina Faso : Message de la CCVC à l’occasion du meeting 19 mars 2011
Burkina Faso : La France doit cesser de soutenir un dictateur face à la révolte de son peuple !
Travail - Emploi - Syndicalisme : Afrique : insécurité, troubles politiques et conflits armés à l’origine de violations des droits syndicaux
Travail - Emploi - Syndicalisme : Africa: Insecurity, political unrest and armed conflict at the root of trade union rights violations
République centrafricaine : Les forces gouvernementales se livrent à des exactions avec le soutien des forces spéciales françaises
Multinationales - Pillage des ressources : Diamond trade still at risk from conflict diamonds
Françafrique : Fermer les bases militaires de la Françafrique !


Site(s) web :

Mouvement Ivoirien des Droits Humains :
Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) :
Loujna-Tounkaranké : :


Document(s) :

« Nous voulons rentrer chez nous, mais nous ne pouvons pas ». Insécurité et personnes déplacées en Côte d’Ivoire : une crise persistante - Un rapport d’Amnesty international - 28 juillet 2011 (PDF - 701.1 ko)
« Ils ont regardé sa carte d’identité et l’ont abattu. » Retour sur six mois de violences post-électorales en Côte d’Ivoire - Un rapport d’Amnesty International - 25 mai 2011 (PDF - 2.2 Mo)
Terrorisés et abandonnés : l’anarchie, le viol et l’impunité dans l’ouest de la Côte d’Ivoire - Un rapport d’Human Rights Watch - 22 octobre 2010 (PDF - 790.1 ko)
« La meilleure école » : la violence estudiantine, l’impunité et la crise en Côte d’Ivoire - Un rapport d’Human Rights Watch - 21 mai 2008 (PDF - 1.9 Mo)
Chocolat Chaud : Comment le cacao a alimenté le conflit en Côte d’Ivoire - Un rapport de Global Witness - 8 juin 2007 (PDF - 2 Mo)
Côte d’Ivoire : le coût de l’impasse politique pour les droits humains - Un rapport d’Human Rights Watch - 21 décembre 2005 (PDF - 316 ko)
Il est temps de désarmer les esprits, les plumes et les micros - Un rapport de Reporters sans frontière - 16 septembre 2005 (PDF - 1.3 Mo)
Un pays au bord du gouffre - Un rapport d’Human Rights Watch sur la précarité des droits humains et de la protection civile en Côte d’Ivoire - 3 mai 2005 (PDF - 273 ko)
Human Rights Violations in Abidjan during an Opposition Demonstration - March 2004 - A Human Rights Watch Briefing Paper - octobre 2004 (PDF - 140.7 ko)
Pris entre deux guerres - Un rapport d’Human Rights Watch sur les violence contre les civils dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire - août 2003 (PDF - 1.5 Mo)
Les armes et les mercenaires du Liberia en Côte d’Ivoire et en Sierra Leone - Un rapport de Global Witness. Pourquoi cela est encore possible, comment cela fonctionne et comment briser les tendances - mars 2003 (PDF - 726.7 ko)
Situation des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire - Un rapport d’une mission du Haut Comissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies - janvier 2003 (PDF - 215.1 ko)



Les anciens enfants soldats sont recrutés pour la guerre
Il faut poursuivre les autorités ivoiriennes et leurs complices libériens pour le recrutement au Libéria
(New York, 31 mars 2005) - Le gouvernement ivoirien a recruté des centaines de combattants récemment démobilisés au Libéria, y compris de nombreux enfants de moins de 18 ans, pour combattre aux côtés des ces forces, a révélé Human Rights Watch aujourd’hui. [Lire]
Human Rights Watch - 31 mars 2005


Ex-Child Soldiers Recruited for War
Hold Ivorian Authorities, Liberian Accomplices Accountable for Recruitment in Liberia
(New York, March 31, 2005) - The government of Côte d’Ivoire has recruited hundreds of recently demobilized combatants in Liberia, including scores of children under 18, to fight alongside Ivorian government forces, Human Rights Watch said today. [Lire]
Human Rights Watch - 31 March 2005


Recruitment of Ex-Child Soldiers in Cote d’Ivoire
Liberians interviewed by Human Rights Watch in towns and villages close to the Ivorian border described two periods of intense recruitment: in October, just prior to an Ivorian government offensive against the rebel-held north, and in the beginning of March, in anticipation-according to their reports-of future attacks on rebel-held positions. All four mid-level commanders and one of the children said they were actively involved in recruiting other Liberians, most of whom had fought in the recently ended Liberian civil war (1999-2003). They said numerous Liberian children who had not previously fought in any war had also been recruited and recently crossed into Côte d’Ivoire to fight. According to their reports, the Liberians are being recruited from the south-eastern counties of Grand Gedeh, River Gee, and Maryland - areas which border government controlled areas of Côte d’Ivoire. [Lire]
Human Rights Watch - 31 March 2005


Prévenir le pire et envisager l’avenir
Une fois le "choc" des morts français, des images de manifestations anti-françaises à Abidjan et de la réponse démesurée de l’armée française passés, les médias semblent avoir oublié jusqu’à l’existence de la Côte d’ivoire. Pourtant l’accalmie de ce début de nouvelle année ne signifie en rien que la crise est finie, bien au contraire. La gravité de la situation impose dès aujourd’hui une mobilisation unitaire qui puisse avancer des analyses claires mais surtout des pistes de sortie de la crise. Ceci ne pourra se faire que si nous arrivons à dépasser les clivages de nationalités qui aujourd’hui nous limitent dans la portée de nos actions. En effet, que nous soyons originaires de France, de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, ou plus largement de tout pays africain, nous sommes tous concernés. C’est ensemble que nous devons lutter pour imposer une autre voix que celle de la guerre civile, des massacres ethniques et du néo-colonialisme. [Lire]
5 janvier 2005


Pour une commission d’enquête sur la répression des manifestations du 9 novembre en Côte d’Ivoire
La FIDH et la LDH demandent au Parlement français d’ouvrir une commission d’enquête sur la répression des manifestations du 9 novembre en Côte d’Ivoire [Lire]
FIDH - 30 novembre 2004


Contrôler les milices, faire cesser les incitations à la violence
Les soldats de maintien de la paix des Nations unies doivent être déterminés à protéger les civils
(New York, 11 novembre 2004) - Alors que la sécurité en Côte d’Ivoire se détériore, les autorités ivoiriennes doivent garantir que les attaques et les menaces contre les civils lancées par les milices pro-gouvernementales vont cesser, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Le gouvernement doit également stopper la diffusion de programmes radio ou TV dont l’objectif est d’inciter à la violence contre des individus supposés être des opposants au gouvernement, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. [Lire]
Human Rights Watch - 11 novembre 2004


Charniers de Bouaké et de Korogho
Coupable inaction face à l’impunité
La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) qui a fait deux brefs séjours en Côte d’Ivoire au mois de juillet 2004 a été informée de graves violations de droits humains commis au mois de juin à Ity, à Gohitafla, à Bouaké, à Boundiali, à Korogho et à Séguéla. [Lire]
RADDHO - 3 août 2004


Pour la création d’un Tribunal Pénal International sur les crimes commis en Côte d’Ivoire
Depuis l’an 2000, la Côte d’Ivoire est plongée dans le cycle infernal de la violence, caractérisée par la récurrence des violations graves et massives des droits humains dans l’impunité la plus totale. Le RADDHO lance une pétition pour la création d’un Tribunal pénal international sur les crimes commis en Côte d’Ivoire. [Lire]
RADDHO - 11 mai 2004


Evénements du 25 mars
Mettre terme au cycle infernal de la violence et de l’impunité
La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) exprime sa profonde consternation par rapport à la répression sanglante qui a suivi la marche de l’opposition du 25 Mars 2004. Elle condamne avec la dernière énergie les exécutions et les assassinats commis par les forces de l’ordre et les milices armées et qui ont fait près de 300 victimes. [Lire]
RADDHO - 1er avril 2004


Les Nations Unies et la France ne peuvent rester impassibles devant un engrenage à la rwandaise
Depuis jeudi 25 mars, en décidant de faire tirer sur un début de manifestation puis d’enclencher une chasse à l’homme dans les quartiers présumés "ethniquement" hostiles d’Abidjan (avec un bilan estimé déjà à plusieurs centaines de morts), le régime de Laurent Gbagbo a montré qu’il faisait le choix du pire. [Lire]
Survie - 29 mars 2004


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8




A lire sur le web...

Le redéploiement de l’impérialisme français en Afrique et la sidération humanitaire de la gauche - 29 janvier 2014 - Par Jean Batou - Les récentes opérations militaires décidées par Paris en Libye (dès mars 2011), au Mali (dès janvier 2013) et en Centrafrique – RCA – (dès décembre 2013), auxquelles il faut ajouter l’intervention décisive de la force Licorne pour évincer Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire (avril 2011), ont contribué à relancer le débat sur la stratégie actuelle de l’impérialisme français en Afrique. Quelles sont en effet les causes de ce regain d’activisme guerrier ? - Source : Afriques en lutte
 
Les conflits en Afrique dans les médias français - 5 décembre 2013 - Par Mathieu Lopes - Entretien avec François Robinet, Maître de conférences en histoire, qui a travaillé sur la couverture, par les médias français, des conflits en Afrique. À partir de l’étude d’articles de presse, de sujets de télévision et de photos entre 1994 et 2008, ainsi que d’entretiens avec des journalistes, il a mis en valeur la récurrence d’une certaine représentation de ces conflits et de leurs acteurs, notamment lorsque que l’armée française y est engagée. - Source : Survie
 
Ouattara-Moscovici : la diplomatie du tiroir-caisse - 7 octobre 2013 - Par David Mauger - Moins d’un an après sa signature, le Contrat de désendettement et de développement de la Côte d’Ivoire est l’objet d’importantes tensions. Exit les pauvres, la société civile et même le directeur d’agence de l’Agence française du développement ! - Source : Billets d’Afrique
 
Le G8 et l’accaparement des terres en Afrique - 11 mars 2013 - Vers le milieu des années 70, la Côte d’ivoire était auto-suffisante en riz, mais sous la pression des donateurs internationaux, l’entreprise rizicole nationale a été privatisée, le soutien public à la production démantelé et le marché ouvert aux importations. Il n’aura fallu qu’une vingtaine d’années pour que les deux tiers du riz consommé dans le pays proviennent d’Asie. Ces importations ont généré d’énormes bénéfices pour la poignée de négociants internationaux en céréales et d’hommes d’affaires locaux influents qui dominent le marché. Mais elles ont eu des effets terribles sur la production locale. - Source : GRAIN
 
Le mirage de l’homme providentiel - 31 mai 2011 - Par Paul Martial - C’est se fourvoyer que penser qu’à chaque fois qu’un chef d’Etat est en bisbille avec l’impérialisme, il serait du côté du peuple et serait un combattant anti-impérialiste. Ne tombons pas dans la démagogie, nous savons tous que lorsque des dictateurs se retrouvent en mauvaise posture, ils utilisent la rhétorique anticolonialiste. - Source : Afriques en lutte
 
Sous les tapis de l’ONU - 8 mai 2011 - Par Rafik Houra - Le rapport du groupe d’experts de l’ONU dont Survie demandait la publication dans son communiqué de presse du 6 avril sur la Côte d’Ivoire a enfin été rendu public. Après sept mois de blocage, le comité des sanctions l’a transmis le 20 avril au conseil de sécurité. Ce dernier l’a publié une semaine plus tard, à la veille d’une nouvelle résolution qui reconduit pour un an l’embargo sur les armes et diamants. Pourquoi avoir attendu sept mois pour publier ce rapport ? - Source : Billets d’Afrique
 
Défis des sociétés civiles en Afrique - 23 janvier 2011 - Démocratisation, redistribution des richesses, luttes pour les droits, protection de l’environnement, résolution des conflits… Les défis des sociétés civiles africaines sont nombreux. Comment s’organisent les mouvements sociaux, les ONG, les nouveaux réseaux citoyens du continent noir ? Quelles formes de mobilisation et de gouvernance proposent-ils pour l’Afrique ? Comment lancer des nouvelles initiatives pour changer les comportements et faire pression auprès des décideurs pour la construction des sociétés plus justes et égalitaires ? - Source : Revue Passerelle
 
Appel à la CEDEAO : « Vos peuples sont en danger. Ne vous trompez pas de guerre !» - 2 janvier 2011 - La situation insolite et inédite de deux « Présidents » et deux « gouvernements » à la tête de la même Côte-d’Ivoire est certainement déconcertante. Mais bien plus préoccupante est la conformité de vues entre les dirigeants des pays membres de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le reste de la « communauté internationale » sur les sanctions à infliger au Président Laurent Gbagbo, dont le recours à la force, s’il refuse de céder le pouvoir à Alassane Dramane Ouattara. La CEDEAO mettra-t-elle cette dernière menace à exécution en assumant ainsi, de manière ouverte, le rôle de bras armé de l’impérialisme collectif qui se cache derrière l’appellation pompeuse et trompeuse de « communauté internationale » ? - Source : Forum pour un autre Mali
 
Cote d’Ivoire: bifurquer avant l’abîme - 23 décembre 2010 - Par Colette Braeckman - Au cours des dernières décennies, on ne compte plus les chefs d’Etat africains qui ont pris le pouvoir par la force, se sont ensuite réhabilités par des parodies d’élections ou ont tout simplement bénéficié de l’indulgence ou de l’impuissance de la communauté internationale face à leur pouvoir de fait. Dire cela, et s’étonner de la soudaine unanimité qui se forge autour de Laurent Gbagbo, qui ne bénéficie pas du même traitement que les Deby, Compaoré, Sassou Nguesso, dos Santos et autres Mugabe, des hommes qui ont eu le temps de se racheter une légitimité ou qui ont réussi à s’accrocher au pouvoir, cela ne règle rien : les turpitudes du passé ne justifient pas les fraudes du présent. Ce qui compte aujourd’hui, c’est que le peuple ivoirien, qui a voté dans le calme et la dignité, a droit à la paix et au respect des choix exprimés par son suffrage. A condition que le vote se soit déroulé dans des conditions correctes et que ses conclusions soient incontestables… - Source : Le Carnet de Colette Braeckman
 
Le Burkina Faso, pilier de la « Françafrique » - juin 2010 - Par Bruno Jaffré - Médiateur dans maints conflits africains, le président du Burkina Faso, M. Blaise Compaoré, s’est fait une réputation d’homme de paix. Cette image, confortée par sa montée en puissance au sein de la « Françafrique », semble pourtant usurpée. En effet, le chef de l’Etat burkinabé est impliqué dans la plupart des guerres et des crises régionales des vingt dernières années. Des témoignages récents révèlent le trouble passé de celui qui accéda au pouvoir à la faveur de l’assassinat du leader panafricaniste Thomas Sankara. - Source : Le Monde diplomatique
 

1 | 2 | 3




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL