libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 13 octobre 2014

Côte d’Ivoire

Voir également :

Afrique de l’Ouest : Combattre l’épidémie Ebola dans le respect des droits de l’Homme
Multinationales - Pillage des ressources : Manifestations et blocages dans les plantations africaines, Vincent Bolloré reçoit les revendications à Paris recule !
Françafrique : Françafrique : un engagement non tenu de François Hollande, des reculs préoccupants
Mali : Déclaration sur les crises en Côte d’Ivoire, en Libye et ailleurs dans le monde
Burkina Faso : Message de la CCVC à l’occasion du meeting 19 mars 2011
Burkina Faso : La France doit cesser de soutenir un dictateur face à la révolte de son peuple !
Travail - Emploi - Syndicalisme : Afrique : insécurité, troubles politiques et conflits armés à l’origine de violations des droits syndicaux
Travail - Emploi - Syndicalisme : Africa: Insecurity, political unrest and armed conflict at the root of trade union rights violations
République centrafricaine : Les forces gouvernementales se livrent à des exactions avec le soutien des forces spéciales françaises
Multinationales - Pillage des ressources : Diamond trade still at risk from conflict diamonds
Françafrique : Fermer les bases militaires de la Françafrique !


Site(s) web :

Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) :
Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme - LIDHO :
Loujna-Tounkaranké : :


Document(s) :

« Nous voulons rentrer chez nous, mais nous ne pouvons pas ». Insécurité et personnes déplacées en Côte d’Ivoire : une crise persistante - Un rapport d’Amnesty international - 28 juillet 2011 (PDF - 701.1 ko)
« Ils ont regardé sa carte d’identité et l’ont abattu. » Retour sur six mois de violences post-électorales en Côte d’Ivoire - Un rapport d’Amnesty International - 25 mai 2011 (PDF - 2.2 Mo)
Terrorisés et abandonnés : l’anarchie, le viol et l’impunité dans l’ouest de la Côte d’Ivoire - Un rapport d’Human Rights Watch - 22 octobre 2010 (PDF - 790.1 ko)
« La meilleure école » : la violence estudiantine, l’impunité et la crise en Côte d’Ivoire - Un rapport d’Human Rights Watch - 21 mai 2008 (PDF - 1.9 Mo)
Chocolat Chaud : Comment le cacao a alimenté le conflit en Côte d’Ivoire - Un rapport de Global Witness - 8 juin 2007 (PDF - 2 Mo)
Côte d’Ivoire : le coût de l’impasse politique pour les droits humains - Un rapport d’Human Rights Watch - 21 décembre 2005 (PDF - 316 ko)
Il est temps de désarmer les esprits, les plumes et les micros - Un rapport de Reporters sans frontière - 16 septembre 2005 (PDF - 1.3 Mo)
Un pays au bord du gouffre - Un rapport d’Human Rights Watch sur la précarité des droits humains et de la protection civile en Côte d’Ivoire - 3 mai 2005 (PDF - 273 ko)
Human Rights Violations in Abidjan during an Opposition Demonstration - March 2004 - A Human Rights Watch Briefing Paper - octobre 2004 (PDF - 140.7 ko)
Pris entre deux guerres - Un rapport d’Human Rights Watch sur les violence contre les civils dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire - août 2003 (PDF - 1.5 Mo)
Les armes et les mercenaires du Liberia en Côte d’Ivoire et en Sierra Leone - Un rapport de Global Witness. Pourquoi cela est encore possible, comment cela fonctionne et comment briser les tendances - mars 2003 (PDF - 726.7 ko)
Situation des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire - Un rapport d’une mission du Haut Comissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies - janvier 2003 (PDF - 215.1 ko)



Côte d’Ivoire cocoa indictments: key players escape charges
The Ivorian Attorney General’s charging of senior cocoa sector officials is good news, but lets key players off the hook, said Global Witness today. [Lire]
Global Witness - 13 June 2008


Mise en examen dans le cacao de Côte d’Ivoire : des acteurs clés échappent à l’inculpation
L’inculpation par le Procureur de la République de la Côte d’Ivoire d’officiels haut placés dans le secteur du cacao pour détournements de fonds et escroquerie est une bonne nouvelle, mais laisse de côté des acteurs clés, a déclaré aujourd’hui Global Witness. [Lire]
Global Witness - 13 juin 2008


Il faut mettre fin à l’impunité dont jouit un groupement estudiantin pro-gouvernemental
Le gouvernement de la Côte d’Ivoire devrait adopter des mesures immédiates visant à mettre un terme à l’impunité dont jouissent les membres d’un groupement estudiantin pro-gouvernemental responsable de nombreux actes de violence et de comportements criminels, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. [Lire]
Human Rights Watch - 21 mai 2008


End Impunity for Pro-Government Student Group
The government of Côte d’Ivoire should take immediate steps to end impunity for members of a pro-government student group responsible for numerous acts of violent, criminal behavior, Human Rights Watch said in a report released today. [Lire]
Human Rights Watch - 21 May 2008


Un an après l’accord de Ouagadougou, les rebelles FN continuent de percevoir des taxes
Une mission de Global Witness en Côte d’Ivoire en février 2008 a constaté que le groupe des rebelles des Forces Nouvelles (FN) continue de percevoir des taxes sur le cacao et les diamants, malgré le processus en cours de réunification du pays. [Lire]
Global Witness - 20 mars 2008


Déclaration du Forum national sur la dette et la pauvreté sur les négociations des Accords de partenariat économique (APE)
Dans une déclaration rendue publique le 08 janvier dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire, les organisations de la société civile ivoirienne, réunies au sein du Forum national sur la dette et la pauvreté condamnent « les Gouvernements notamment la Côte d’Ivoire qui s’engageraient dans la signature d’un accord unilatéral en violation de l’unité et la solidarité de l’Afrique de l’Ouest ». [Lire]
Forum National sur la Dette et la Pauvreté - 8 janvier 2008


Le processus de paix doit faire face au problème de la violence sexuelle
Il incombe aux autorités nationales et à la communauté internationale d’enrayer l’impunité
Des hommes armés du camp pro-gouvernemental comme des groupes rebelles ont soumis de nombreuses filles et femmes à des violences sexuelles brutales en Côte d’Ivoire, tout en bénéficiant d’une impunité généralisée, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. En dépit du progrès que représente le processus de paix actuel, le récent accord de Ouagadougou représente un échec en ce qu’il marginalise complètement les questions de la justice et des violences sexuelles répandues. [Lire]
Human Rights Watch - 1er août 2007


Peace Process Fails to Address Sexual Violence
National Authorities and International Community Must Act to Reverse Impunity
Pro-government and rebel forces in Côte d’Ivoire have subjected thousands of women and girls to rape and other brutal sexual assaults with impunity, Human Rights Watch said in a new report issued today. Despite recent progress in the peace process, the latest accord fails to address this widespread sexual violence or the need for accountability. [Lire]
Human Rights Watch - 1 August 2007


Chocolat chaud : comment le cacao a alimenté le conflit en Côte d’Ivoire
Un nouveau rapport de Global Witness publié aujourd’hui révèle que plus de 118 millions de dollars issus du commerce du cacao ont financé l’effort de guerre des deux parties dans le récent conflit armé en Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire est le plus gros producteur mondial de cacao destiné à l’industrie chocolatière. [Lire]
Global Witness - 8 juin 2007


Global Witness report calls on chocolate industry to clean up its act
Over US$118 million from the cocoa trade has funded both sides of the recent armed conflict in Côte d’Ivoire, alleges a new Global Witness report released today. Côte d’Ivoire is the world’s biggest producer of cocoa for the global chocolate industry. [Lire]
Global Witness - 8 June 2007


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8




A lire sur le web...

Accaparement des terres : une négociation s’engage entre le groupe Bolloré et les riverains de ses plantations en Afrique et en Asie - 29 octobre 2014 - Par Simon Gouin - Des paysans et villageois du Sierra Leone, de Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Cambodge sont venus spécialement jusqu’à Paris pour l’occasion. Pour la première fois, le groupe Bolloré et sa filiale luxembourgeoise Socfin, qui gère des plantations industrielles de palmiers à huile et d’hévéas (pour le caoutchouc) en Afrique et en Asie, ont accepté de participer à des négociations avec les communautés locales. À l’ordre du jour, un sujet sensible : celui de l’« accaparement » des terres occasionné par les activités de Bolloré dans ces pays. - Source : Observatoire des multinationales
 
Comment nourrir le « 1 % » - 19 octobre 2014 - Depuis la crise alimentaire mondiale de 2008, une énorme vague d’investissements du secteur privé déferle sur l’agriculture. Si l’on écoute le G8, la Banque mondiale et les grands investisseurs eux-mêmes, les apports financiers dans le secteur agricole signifient davantage d’innovation et de modernisation, plus d’emplois et plus de nourriture pour une planète affamée. Mais est-ce bien le cas ? - Source : Grain
 
Le marché de dupes des producteurs de bananes d'Afrique de l'Ouest ayant exigé la signature de l'APE avec l'UE - 21 juillet 2014 - Par Jacques Berthelot - On sait que la principale raison de l’acceptation des Chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest de signer l’APE régional avec l’UE le 10 juillet 2014 à Accra vient des pressions exercées par la Côte d’Ivoire, et accessoirement par le Ghana, qui risquaient de perdre l’accès au marché européen sans droits de douane principalement pour leurs exportations de bananes, de respectivement 252 639 tonnes et 42 840 tonnes en 2013. Mais l’encre de la signature avait à peine séché que l’UE a signé le 17 juillet un accord de libre-échange avec l’Equateur, premier exportateur mondial de bananes, avec 5,8 millions de tonnes en 2011. - Source : Solidarité
 
Point de situation sur les relations franco-ivoiriennes - 15 juillet 2014 - Pour tous les présidents de la Ve république, la visite officielle en Côte d’Ivoire est un passage obligé. Pour le moment rien n’indique que François Hollande dira un mot des civils massacrés en nombre par l’armée française en novembre 2004, il y a presque dix ans, à Abidjan. Avec des amis comme le président Ouattara, qui dès son intronisation par l’ONU et la France n’a demandé qu’à accueillir nos troupes et signer un Partenariat de défense, forme actuelle du serment d’allégeance au pouvoir français, l’impérialisme le plus rustique a encore de beaux jours devant lui ! - Source : Survie
 
Chocolat « responsable » : derrière les promesses de l’industrie agroalimentaire, une filière cacao à bout de souffle - 15 mai 2014 - Par Simon Gouin - Déforestation, travail des enfants, paysans sous-payés : dans les pays où il est cultivé, le cacao n’est pas vraiment synonyme de progrès social. Si les géants du chocolat comme Mars, Mondelez ou Nestlé ne sont jamais aussi bien portés, la filière cacao est à bout de souffle, aussi bien du point de vue social que du point de vue environnemental. Les multinationales agroalimentaires tentent de réagir en annonçant vouloir se convertir au cacao « responsable ». Plusieurs certificateurs de commerce équitable leur proposent un label sur mesure. Mais il semble surtout s’agir, pour Mars et consorts, de sécuriser et optimiser leur chaîne d’approvisionnement. - Source : Observatoire des multinationales
 
Le redéploiement de l’impérialisme français en Afrique et la sidération humanitaire de la gauche - 29 janvier 2014 - Par Jean Batou - Les récentes opérations militaires décidées par Paris en Libye (dès mars 2011), au Mali (dès janvier 2013) et en Centrafrique – RCA – (dès décembre 2013), auxquelles il faut ajouter l’intervention décisive de la force Licorne pour évincer Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire (avril 2011), ont contribué à relancer le débat sur la stratégie actuelle de l’impérialisme français en Afrique. Quelles sont en effet les causes de ce regain d’activisme guerrier ? - Source : Afriques en lutte
 
Côte d’Ivoire : le Grand Ouest, clé de la réconciliation - 28 janvier 2014 - Parce qu’il cumule les problèmes fonciers, sécuritaires et identitaires de la Côte d’Ivoire contemporaine, le « Grand Ouest » reste la zone la plus instable du pays. La réconciliation n’y a toujours pas été enclenchée et les tensions communautaires y demeurent très fortes. - Source : International Crisis Group
 
Campagne régionale de plaidoyer pour la liberté de circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO - 25 janvier 2014 - Dans le cadre du projet Loujna (Comité en arabe) Tounkaranké (migrant ou aventurier en langue soninké) dont la dénomination symbolise le collectif des organisations de la société civile de France, du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest pour la protection des droits des migrants, une campagne régionale en faveur de la libre circulation dans l’espace CEDEAO aura lieu simultanément au Niger, au Sénégal, au Mali et en Côte d’Ivoire le samedi 25 janvier 2014. - Source : Association malienne des expulsés
 
Les conflits en Afrique dans les médias français - 5 décembre 2013 - Par Mathieu Lopes - Entretien avec François Robinet, Maître de conférences en histoire, qui a travaillé sur la couverture, par les médias français, des conflits en Afrique. À partir de l’étude d’articles de presse, de sujets de télévision et de photos entre 1994 et 2008, ainsi que d’entretiens avec des journalistes, il a mis en valeur la récurrence d’une certaine représentation de ces conflits et de leurs acteurs, notamment lorsque que l’armée française y est engagée. - Source : Survie
 
Ouattara-Moscovici : la diplomatie du tiroir-caisse - 7 octobre 2013 - Par David Mauger - Moins d’un an après sa signature, le Contrat de désendettement et de développement de la Côte d’Ivoire est l’objet d’importantes tensions. Exit les pauvres, la société civile et même le directeur d’agence de l’Agence française du développement ! - Source : Billets d’Afrique
 

1 | 2 | 3




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL