libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Dernière mise à jour : 7 décembre 2013

OMC - AGOA - Commerce international

Voir également :

Sénégal : Ne signez pas l’APE en notre nom
Swaziland : Le gouvernement swazi menace d’étrangler des dirigeants syndicaux
Europe/ACP - Accords de Cotonou - APE : Une erreur historique en dessous de la frontière de prospérité et de partenariat des deux régions
Swaziland : Swazi Government Threatens to Strangle Union Leader
Forum social mondial : Crises, Guerres et interventions militaires extérieures pour le contrôle des ressources : quelles réponses des mouvements sociaux africains ?
Ghana : Statement of the Economic Justice Network of Ghana on the Yamoussoukro meeting of ECOWAS leaders on the Economic Partnership Agreements
Europe/ACP - Accords de Cotonou - APE : Déclaration sur les APE à l’issue de la 44e conférence de la CEDEAO des 28-29 mars 2014 à Yamoussokro, Côte d’Ivoire
Ghana : Please don’t sign the Economic Partnership Agreement
Libéria : Plainte avec constitution de partie civile déposée en France contre DLH pour commerce de bois illégal provenant du Libéria
Europe/ACP - Accords de Cotonou - APE : Déclaration de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest sur l’Accord de Partenariat Économique (APE)
Afrique du Sud : Honte aux labos
Afrique du Sud : TAC responds to big pharma plan to derail patent law reform in South Africa
Agriculture - Accès à la terre - Souveraineté alimentaire - Accaparement des terres : ARIPO’S plant variety protection law criminalises farmers and undermines seed systems in Africa
Agriculture - Accès à la terre - Souveraineté alimentaire - Accaparement des terres : La loi sur la protection des variétés améliorées des plantes de l’Organisation Régionale Africaine de la Propriété Intellectuelle (ARIPO) criminalise les droits des agriculteurs et bouleverse les systèmes semenciers en Afrique
Europe/ACP - Accords de Cotonou - APE : Enough is enough! Time to abandon th E.P.A. Charade!


Site(s) web :

Third World Network Africa :
Dakar Déclaration - Pour des politiques agricoles et commerciales solidaires :
Unité de Recherche, de Formation et d’Information sur la Globalisation :
Bilaterals.org :
Public Citizen - Global Trade Watch :
Action for Southern Africa (ACTSA) :
Alternative Information and Development Centre (AIDC) :
Integrated Social Development Center (ISODEC) :
International NGO Campaign on Export Credit Agencies (ECA Watch) :
Trade and Development Studies (TRADES) :
Water Not For Sale :


Document(s) :

Des brevets contre des patients : cinq ans après la Déclaration de Doha - Document d’information d’Oxfam International - 14 novembre 2006 (PDF - 373.7 ko)
L’Afrique et le Cycle de Doha, Un combat pour la sauvegarde du développement - Document d’information Oxfam - 14 novembre 2005 (PDF - 416 ko)
Africa and the Doha Round : Fighting to keep development alive - Oxfam Briefing Paper - 14 novembre 2005 (PDF - 276.3 ko)



Southern African Civil Society Consultation on Trade and HIV/AIDS Statement
On the 28-29 November 2005 the Southern African Regional Poverty Network (SARPN) and the Economic Justice Network (EJN) held a regional civil society consultation to discuss the connection between Trade and HIV/AIDS in light of the upcoming Hong Kong World Trade Organisation (WTO) Ministerial meeting in December 2005. The consultation issued a statement at the end of the deliberations, which identified areas of concern within the various WTO agreements. [Lire]
Southern African Regional Poverty Network (SARPN) - 1 December 2005


L’accord commercial proposé pourrait appauvrir l’Afrique
L’accord sur la table à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pourrait appauvrir encore plus l’Afrique selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’organisme international Oxfam, quatre ans après le démarrage du Round du développement de Doha et un mois avant une cruciale réunion ministérielle à Hong Kong. [Lire]
Oxfam - 14 novembre 2005


Proposed trade deal could make Africa poorer
Africa could get poorer as a result of the deal on the table at the World Trade Organization (WTO), according to a new report published today by international agency Oxfam, four years after the Doha Development Round started and one month before a crucial Ministerial meeting in Hong Kong. [Lire]
Oxfam - 14 November 2005


2nd Edition of the Southern Africa Social Forum
Debt and Trade Justice Cluster
We activists, progressive movements and citizens of Africa who met at the 2nd Edition of the Southern Africa Social Forum in Harare from 13th to 15th October 2005 discussed and resolved on the following relating to Debt, Trade Justice, and the role of International Capital in the underdevelopment of the region and exploitation of our people and resources : [Lire]
30 October 2005


Bumper subsidy crop for US cotton producers: African farmers suffer
Farm subsidies to US cotton producers have more than doubled in the last two years. Meanwhile, African countries have lost more than $350 million in potential export revenue as a result of depressed world prices, international agency Oxfam said today. Trade Ministers meet this week in Geneva to discuss agricultural trade reform. [Lire]
Oxfam - 19 October 2005


Déclaration de la société civile africaine en perspective de la 6e conférence ministérielle de Hong Kong
La société civile africaine (syndicats, organisations paysannes, associations de femmes, organisations religieuses, ONG et autres organisations) s’est réunie du 16 au 19 Août 2005 à Accra sous l’égide du Réseau d’Afrique sur le Commerce pour échanger sur les défis qui attendent les pays africains dans le cadre des négociations en cours à l’OMC et en particulier sur les préparatifs de la Conférence Ministérielle qui doit se tenir en décembre prochain à Hong Kong. [Lire]
Third World Network Africa - 19 août 2005


Declaration of African civil society on the road to 6th Ministerial Conference of the World Trade Organisation in Hong Kong
From the 16-19 of August, 2005, organisations of civil society from across Africa, comprising trade unions, farmers organisations, women’s organisations, faith-based organisations and non-governmental organisations, met in Accra under the umbrella of the Africa Trade Network to deliberate upon the challenges posed to African countries in the on-going negotiations at the WTO, particularly in the preparations for the December Ministerial Conference in Hong Kong. We adopted the following conclusions and demands. [Lire]
Third World Network Africa - 19 August 2005


Trade talks head for autumn of discontent
The European Union has once again demonstrated that the interests of European big business are its top priority in these talks, claimed development campaigners the World Development Movement (WDM) in Geneva today. Despite the ’development round’ rhetoric the interests of the poor are being opposed, sidelined and ignored. [Lire]
World Development Movement - 29 July 2005


Arrêtez les jeux de pouvoir de l’AGCS contre les citoyens du monde !
150 organisation de la société civile adressent une lettre ouverte aux chefs des missions aupres de l’OMC à Genève, au président du comité de négociations sur les services, à la présidente du conseil general et au directeur général de l’OMC, Dr. Supachai Panitchpakdi. [Lire]
15 juin 2005


Memorandum of Civil Society to the 3rd Ordinary Session of the African Union Ministers of Trade
Cairo, Egypt, June, 5-9 2005
Members of the Africa Trade Network (ATN), and other civil society organisations working on issues of trade and development in Africa, take the opportunity of the third ordinary session of the African Union Ministers of Trade in Cairo, Egypt, to communicate to the ministers our views on Africa’s concerns and positions on the on-going trade negotiations in the World Trade Organisation as well as within the framework of the Economic Partnership Agreements. [Lire]
Africa Trade Network - 7 June 2005


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6




A lire sur le web...

Commentaires sur les aspects tarifaires de l'APE Afrique de l'Ouest - 22 septembre 2014 - Par Jacques Berthelot - Les textes de l’APE officiellement paraphé par les Chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest le 10 juillet 2014 à Accra sont enfin disponibles (seulement en anglais pour l’instant). Une première observation générale est que cet accord dit de "partenariat" a une forte tonalité néo-colonialiste ou à tout le moins paternaliste. L’UE se met au chevet des pays ACP, ici de ceux d’Afrique de l’Ouest (AO), pour définir dans le détail la voie la meilleure qu’ils doivent suivre pour "réduire et éradiquer la pauvreté à long terme, un développement durable et l’intégration réussie et harmonieuse des pays ACP dans l’économie mondiale". On se limite ici à souligner quelques articles posant le plus de problèmes, ceux sur la protection tarifaire et les mesures de sauvegarde, sans traiter de l’ensemble de ceux qui en posent. - Source : Solidarité
 
Le marché de dupes des producteurs de bananes d'Afrique de l'Ouest ayant exigé la signature de l'APE avec l'UE - 21 juillet 2014 - Par Jacques Berthelot - On sait que la principale raison de l’acceptation des Chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest de signer l’APE régional avec l’UE le 10 juillet 2014 à Accra vient des pressions exercées par la Côte d’Ivoire, et accessoirement par le Ghana, qui risquaient de perdre l’accès au marché européen sans droits de douane principalement pour leurs exportations de bananes, de respectivement 252 639 tonnes et 42 840 tonnes en 2013. Mais l’encre de la signature avait à peine séché que l’UE a signé le 17 juillet un accord de libre-échange avec l’Equateur, premier exportateur mondial de bananes, avec 5,8 millions de tonnes en 2011. - Source : Solidarité
 
Le G8 et l’accaparement des terres en Afrique - 11 mars 2013 - Vers le milieu des années 70, la Côte d’ivoire était auto-suffisante en riz, mais sous la pression des donateurs internationaux, l’entreprise rizicole nationale a été privatisée, le soutien public à la production démantelé et le marché ouvert aux importations. Il n’aura fallu qu’une vingtaine d’années pour que les deux tiers du riz consommé dans le pays proviennent d’Asie. Ces importations ont généré d’énormes bénéfices pour la poignée de négociants internationaux en céréales et d’hommes d’affaires locaux influents qui dominent le marché. Mais elles ont eu des effets terribles sur la production locale. - Source : GRAIN
 
« La dynamique de la lutte victorieuse des travailleurs de l’industrie sucrière s’est étendue à d’autres secteurs…» - January 2013 - Ashok Subron, inteviewé par Jean Nanga, retrace les récentes luttes à l’île Maurice et revient sur sa riche tradition de luttes sociales, syndicales et politiques. - Source : Imprecor
 
Mauritius: “The dynamic of the victorious struggle of the workers in the sugar industry has spread to other areas...” - November 2012 - Ashok Subron, an activist of the ecosocialist organization Resistanz ek Alternativ, is a spokesperson for the Left Trade Union Confederation-Solidarity (CSG-Solidarity) and an organizer of unions in the sugar industry, the port and the transport sector for the General Workers Federation-Joint Negotiating Panel (GWE-JNP) in Mauritius. He spoke to Jean Nanga for International Viewpoint. - Source : Europe Solidaire
 
Analyse critique des causes essentielles de la flambée des prix agricoles mondiaux - 1er juillet 2008 - Par Jacques Berthelot - La présente note vise à clarifier et hiérarchiser les causes essentielles de la flambée récente des prix agricoles et alimentaires telles que diffusées par les médias, voire les économistes. Elle ne revient pas par contre sur les émeutes de la faim bien documentées ni sur les aspects agronomiques et environnementaux liés notamment à la production de biocarburants. On commencera par classer les causes essentielles de cette flambée des prix agricoles, flambée que l’on mesurera ensuite pour les principaux produits avant de faire l’analyse des causes par produit puis d’identifier la responsabilité des principaux pays– Etats-Unis (EU), UE, Chine, Inde, Brésil – et celle de la spéculation financière. On se centrera principalement sur les céréales et oléagineux, sachant que la hausse de ces constituants de l’alimentation animale s’est répercutée sur les prix des viandes et produits laitiers. - Source : Attac France
 
Flambée des prix : Tour d’Afrique d’une inflation galopante - 20 avril 2008 - Par Noel Tadégnon - Alors que se tient à Accra la 12e CNUCED, les pays africains font face à une hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité. Cette flambée des prix est d’ailleurs à l’origine de manifestations et de troubles dans plusieurs pays du continent. Voici un tour d’Afrique de la flambée des prix des produits. - Source : Flamme d’Afrique
 
Point sur l'état des négociations APE au 24 décembre 2007 - 28 décembre 2007 - Par Fréderic Viale - La date buttoir du 31 décembre comme devant être celle de la signature des APE est constamment rappelée par l’UE. Elle vient de l’accord de Cotonou qui dispose que la relation UE/pays ACP doit être conforme aux règles de l’OMC et basée sur la réciprocité. - Source : Attac France
 
Négociations sur les Ape : face au délai du 31 décembre, le cafouillage persiste - 14 novembre 2007 - Par Mohamed Guèye et Hippolyte Djiwan - La conférence des ministres des pays d’Afrique, des Caraïbes et du pacifique (Acp) sur les Accords de partenariat économiques (Ape), tenue les 8 et 9 novembre à Bruxelles, a pris fin sans parvenir à une décision consensuelle. A l’approche de l’échéance du 31 décembre 2007, fixée par l’Union européenne pour la signature des Ape, les divergences persistent sur les positions à adopter. Faute d’un accord global, les ministres se sont limités à encourager « les régions qui sont encore en négociation à ne ménager aucun effort pour obtenir un Ape juste, équitable et véritablement porteur de développement pour leur pays ». - Source : Pambazuka News
 
Paris brade le coton subsaharien - septembre 2007 - Par Olivier Piot - Depuis longtemps, les paysans du Sud, notamment africains, combattent les injustices du marché mondial du coton. En 2007, la bataille s’enrichit d’un nouvel épisode avec la discrète privatisation – pour ne pas dire le bradage – de Dagris. Parrainant des filières de production intégrées, ce holding agroalimentaire français avait au moins l’avantage de garantir des prix aux petits agriculteurs. Le démantèlement de ce système, sous la pression des institutions financières internationales, les fragilise dangereusement. Par ailleurs, quel que soit son propriétaire, le holding demeure l’un des géants de l’influence française en Afrique. - Source : Le Monde diplomatique
 

1 | 2 | 3




Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL