libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Enregistrer au format PDF   afficher une version imprimable de cet article



Abonnez-vous à la
lettre d'information
de Libération Afrique




Derniers articles :

La protection des dirigeants au détriment des victimes et de la paix - 18 octobre 2013
130 organisations à travers l’Afrique appellent les pays à soutenir la Cour pénale internationale - 8 octobre 2013
Résolution sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les violations des principes démocratiques en Afrique sub-saharienne, adoptée par le Congrès de la FIDH réuni à Erevan - FIDH - 5 mai 2010
Le Forum des ONG interpelle la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples sur des situations d’urgence - FIDH - 13 novembre 2007
Le Soudan est inacceptable à la présidence de l’Union Africaine - Human Rights Watch - 24 janvier 2006
Sudan Unfit for African Union Presidency - Human Rights Watch - 24 January 2006
L’Union africaine doit se prononcer sur les graves violations des droits de l’Homme perpétrées sur le continent et exhorter les Etats à lutter contre leur impunité - FIDH - 17 janvier 2006
The African Union must speak out regarding the grave violations of human rights perpetuated on the Continent and must exhort the States to fight against impunity for these violations - FIDH - 17 January 2006
Un nouveau rapport accuse les compagnies pétrolières et les gouvernements de déroger secrètement et contractuellement aux droits humains - Amnesty International - 7 septembre 2005
New report accuses oil companies and governments of secretly contracting out of human rights - Amnesty International - 7 September 2005
La CADHP se prononce pour la mise en place immédiate de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples - FIDH - 7 juin 2005
Resolution on the establishment of an independent and effective african court on human and peoples’s right - 22 November 2004


Voir également :


Libéria : Communities protest that UK’s Equatorial Palm Oil are poised to seize land
Nigeria : Nigeria – Shell : le jugement autorise les requérants nigérians à demander réparation pour la pollution aux hydrocarbures
Afrique du Sud : Illegal Evictions in Madlala Village, Lamontville
Cameroun : Un paradis pour les accapareurs de terres : un militant écologiste camerounais confronté à un procès
Kenya : A call to avert development induced poverty as is a common consequence of mammoth development projects that displace people and alter their way lives
Burundi : Poursuite du harcèlement judiciaire et de la détention arbitraire de M. Pierre Claver Mbonimpa
République centrafricaine : La FIDH appelle la Procureure de la CPI à ouvrir une enquête sur les crimes graves commis en RCA
Multinationales - Pillage des ressources : Semaine de mobilisation pour mettre fin aux violations des droits humains et a l’impunite des entreprises
Multinationales - Pillage des ressources : Week Of Mobilization To Stop Corporate Crimes And Impunity
République démocratique du Congo : Il faut enquêter sur les attaques visant les détracteurs d’un projet pétrolier
République centrafricaine : Des soldats chargés du maintien de la paix accusés d’exactions
Multinationales - Pillage des ressources : Appel à un instrument juridiquement contraignant sur les droits humains, les sociétés transnationales et autres entreprises
Congo : Manifeste du mouvement citoyen pour le respect de l’ordre constitutionnel
Kenya : Mass Deportation of Somalis
Gabon : Personne ne fera le Gabon à notre place !


Site(s) web :

Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
Human Rights Watch :
African Rights :
Organisation mondiale contre la torture :
FIDH :
Pambazuka News - Human Right :
Victims’ Rights Working Group (VRWG) :
Amnesty International :
African Center for Justice and Peace Studies :
Association mauritanienne des Droits de l’Homme :
Association nigérienne de défense des Droits de l’Homme (ANDDH) :
Association pour le respect des Droits de l’Homme à Djibouti :
Botswana Centre for Human Rights :
Campaign for Democratic and Workers’ Rights in Nigeria (CDWRN) :
Center for Environment, Human Rights and Development - CEHRD :
Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo :
Crisis in Zimbabwe Coalition :
Ethiopian Human Rights Council (EHRC) :
Human Rights Network For Journalists :
Kenya Human Rights Commission :
Ligue Djiboutienne des droits humains :
Ligue Iteka :
Ligue des électeurs :
Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme - LIDHO :
Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples :
Organisation contre les Violations des Droits Humains (OCVIDH) :
Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme :
SOS Esclaves Mauritanie :
Solidarity Committee for Ethiopian Political Prisoners :
Stop Impunity Nigeria Campaign :
Sudan Organisation Against Torture (SOAT) :
Swazi Media Commentary :
Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis - UCADDDD :
Vigilance Soudan :


Dernier(s) document(s) :

Violations des droits de l’Homme en Afrique sub-saharienne au motif de la lutte contre le terrorisme : une situation à hauts risques - Un rapport de la FIDH - 18 novembre 2005 (PDF - 613 ko)

Halte à la destabilisation des Institutions de l’Union Africaine et de la CEDEAO par le Président Olusegun Obansanjo

5 juin 2005
RADDHO - http://www.raddho.org/


La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) exprime sa vive émotion et sa totale réprobation par rapport à la manière dont le Président Olosegun Obansanjo, Président du Nigeria et Président en exercice de l’Union Africaine traite avec le mépris le plus souverain la Commission de l’Union Africaine, prenant le grave risque historique d’une dangereuse crise institutionnelle à l’Union Africaine et à la CEDEAO.

La RADDHO est vivement préoccupée par le reflux que l’on constate dans la sous-région concernant la bonne gouvernance politique, économique et sociale, par la décrue en matière de respect des Droits humains et des principes de l’Etat de droit, mais fondamentalement par la restauration de pratiques qui tournent totalement le dos aux idéaux, aux textes et aux promesses des Chefs d’Etat et de Gouvernement contenus dans le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) du NEPAD, ainsi que dans la Déclaration solennelle de la Conférence sur la Sécurité, la Stabilité, le Développement et la Coopération en Afrique (CSSDCA). Par ailleurs, la RADDHO condamne fermement la protection par le même Président Obansanjo du criminel de guerre Charles Taylor qui se paye une retraite dorée à Calabar, d’où il déstabilise le processus électoral en cours au Libéria. Charles Taylor doit répondre de ses crimes devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

La crise togolaise et sa gestion catastrophique par la CEDEAO, et surtout l’implication permanente de Olosegun Obansajo dans le forcing électoral et la tentative d’imposer à l’Union Africaine la légitimité de Faure Gnassingbe, est aujourd’hui très révélatrice d’un bond en arrière et des divergences qui existent entre le gardien du temple de l’Acte Constitutif et des Textes de l’Union Africaine qu’est le Président Alpha Oumar Konaré et les Présidents africains qui désirent le rétablissement du défunt Syndicat des Chefs d’Etat de l’OUA. La Commission de l’Union Africaine est un Organe révolutionnaire qui, par des réformes audacieuses, a contribué à crédibiliser l’image de la Renaissance africaine et a redonné espoir aux peuples du continent. La Commission de l’Union Africaine, par ses positions sur la crise togolaise et l’observance d’une réserve tout au long du processus électoral, est tout à fait habilitée par sa crédibilité et son autorité à s’impliquer tout naturellement pour faciliter le dialogue politique au Togo après l’échec cuisant de la CEDEAO.

La RADDHO demande solennellement aux Chefs d’Etat de Gouvernement :

- de faire pression sur le Président Obansanjo dont l’activisme débridé au plan sous-régional, régional et international est de nature à menacer gravement les institutions de l’Union Africaine et de la CEDEAO ;

- de renforcer l’autorité du Professeur Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l’Union Africaine, qui a accompli sa mission à la tête de la Commission comme un sacerdoce, avec dévouement, compétence et un sens élevé des responsabilités.

Fait à Dakar, le 5 Juin 2005, le Secrétariat Général





Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL