libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Enregistrer au format PDF   afficher une version imprimable de cet article



Abonnez-vous à la
lettre d'information
de Libération Afrique




Derniers articles :

Impunity persists : 20 years of fear in The Gambia - 22 July 2014
Encore une nouvelle tentative visant à restreindre la liberté d’expression et d’opinion en Gambie - Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme - RADDHO - 15 janvier 2014
La FIJ s’inquiète du risque de disparition de la presse indépendante en Gambie - Fédération internationale des journalistes (FIJ) - 24 juillet 2006
IFJ Calls for End to Repression of Media in The Gambia - Fédération internationale des journalistes (FIJ) - 24 July 2006
Grave répression des médias - Fédération internationale des journalistes (FIJ) - 31 mai 2006
Grave repression of the media - Fédération internationale des journalistes (FIJ) - 31 May 2006
The IFJ Calls for Mobilization against the Arbitrary Detention of a Journalist in The Gambia - Fédération internationale des journalistes (FIJ) - 26 April 2006
The UN Committee on the Elimination of Discrimination against Women expresses concern regarding the human rights situation - FIDH - 30 August 2005
Violations of core labour rights - CISL - ICFTU - 4 February 2004
Les arrestations des opposants continuent en Gambie - Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme - RADDHO - 2 janvier 2004
Halte au régime d’intimidation de Yahya Jammeh - Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme - RADDHO - 30 décembre 2003
La justice doit prévaloir sur l’impunité - Amnesty International - 10 avril 2001


Voir également :


Panafricanisme - Union Africaine - Intégration régionale : La société civile ouest-africaine s’oppose aux amendements introduits par la Gambie, sur les conditions d’accès à la Cour Communautaire de Justice de la CEDEAO


Dernier(s) document(s) :

Note sur la situation des femmes en Gambie - par la FIDH à l’occasion de la 33e session du CEDAW - 4 août 2005 (PDF - 237.4 ko)

Assassinat du journaliste Deyda Haydara
Imposer le silence par la terreur

18 décembre 2004
Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme - RADDHO - http://raddho.com


La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) exprime sa vive consternation à la suite du lâche assassinat du doyen des journalistes gambiens, Deyda Haydara, Directeur de publication du journal le Point, correspondant de l’AFP et représentant de RSF, survenu dans la nuit du jeudi 16 décembre 2004 à Banjul après avoir reçu trois balles dans la tête.

Pionnier et tête de file dans la défense des droits humains et de la liberté de la presse, Deyda Haydara dérangeait trop dans un contexte politique gambien caractérisé depuis un an par le recours à la violence et à la terreur pour stopper toute velléité de contestation au régime du Président Yaya Jammeh qui s’emploi méthodiquement et d’une façon musclée à verrouiller le système démocratique à l’approche des prochaines élections. Qu’on en juge :

- Il y a exactement un an, jour pour jour, le Doyen des défenseurs des droits humains Me Ousman Sillah avocat du chef de l’opposition politique de Gambie avait fait l’objet d’une tentative d’assassinat en recevant lui aussi, trois balles il n’a dû son salut qu’a une évacuation rapide à la clinique Pasteur de Dakar.

- Plusieurs opposants politiques faisaient l’objet de harcèlements, d’intimidation et d’emprisonnements ;

- En juin 2003, Abdoulaye SEY, rédacteur en chef du journal The Independant avait été enlevé et séquestré par des agents de la NIA ( National Intelligence Agency, services secrets gambiens), pendant une semaine sans que sa famille n’en soit informée,

- Aujourd’hui, il est aisé de constater que tous les journalistes qui luttent pour l’abrogation de la Media Commission Bill, une loi liberticide, font l’objet de menaces, d’intimidation et de harcèlements. Il est certain que ce n’est pas par pure hasard que le journaliste Deyda Haïdara soit tombé au moment précis ou la loi contre la presse vient d’être adoptée. Il est tout à fait certain que Deyda Haïdara est un martyr qui a payé le prix fort pour son engagement pour la liberté de la presse et pour les droits humains.

La RADDHO :

- Condamne avec la dernière énergie l’assassinat lâche et ignoble de Deyda Haydara qui pour nous constitue l’indice le plus palpable que la Gambie est devenu un pays à risque à surveiller de près à l’approche des prochaines élections ;

- Exige que les assassins soient arrêtés, jugés et punis selon la loi ;

- Invite la Communauté Africaine et Internationale à réagir avec la plus grande fermeté face aux menaces qui pèsent sur la vie des opposants, les défenseurs des droits humains et les libertés démocratiques en Gambie ;

- Recommande fortement à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples à effecteur une mission d’enquête sur l’ensemble des violations des droits humains survenus en Gambie depuis ces dernières années.

Fait à Dakar le 18 décembre 2004 Le Secrétariat Général





Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL