libération afrique
Solidarité internationale et luttes sociales en Afrique subsaharienne
 

Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
 
Enregistrer au format PDF   afficher une version imprimable de cet article



Abonnez-vous à la
lettre d'information
de Libération Afrique




Derniers articles :

CGTM et CLTM condamnent la repression contre les travailleurs de Kinross Tasiast - CGTM - CLTM - 18 février 2014
La CGTM condamne la répression des manifestants à Zouerate et Nouadhibou - CGTM - 27 novembre 2013
La CGTM dénonce le refoulement systématique et brutal des migrants - CGTM - 10 mars 2013
Recrudescence des violations des droits des travailleurs sur la mine de Tasiast - CGTM - 31 octobre 2012
La CGTM dénonce l’inertie du gouvernement face à la dégradation du pouvoir d’achat des populations - CGTM - 13 août 2012
L’intersyndicale condamne la barbarie de la répression qui continue à s’abattre sur les travailleurs de la MCM - 24 juillet 2012
Journée d’action en solidarité avec les travailleurs de la MCM : Plusieurs secteurs paralysés - CGTM - 20 juillet 2012
Akjoujt : Un mort et plusieurs blessés au cours de la répression des travailleurs de la MCM par la garde nationale - CGTM - 15 juillet 2012
Déclaration de la Coalition des syndicats de l’enseignement secondaire - 24 mai 2012
La CGTM condamne l’arrestation des travailleurs migrants à Nouadhibou - CGTM - 8 avril 2012
Heurts entre manifestants et forces de l’ordre : La CGTM réclame la libération immédiate et sans condition des détenus - CGTM - 14 février 2012
La CGTM dénonce la répression des étudiants de l’Université de Nouakchott - CGTM - 3 février 2012


Voir également :


Droits Humains - Démocratie : Résolution sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les violations des principes démocratiques en Afrique sub-saharienne, adoptée par le Congrès de la FIDH réuni à Erevan
Travail - Emploi - Syndicalisme : Afrique : insécurité, troubles politiques et conflits armés à l’origine de violations des droits syndicaux
Travail - Emploi - Syndicalisme : Africa: Insecurity, political unrest and armed conflict at the root of trade union rights violations
Dette : Le CADTM rejette la décision du FMI sur la dette
Dette : Dette des pays pauvres : la trahison du FMI


Site(s) web :

Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie :
Organisation contre les Violations des Droits Humains (OCVIDH) :
SOS Esclaves Mauritanie :
Association mauritanienne des Droits de l’Homme :
Loujna-Tounkaranké : :


Dernier(s) document(s) :

Mauritanie : Critiquer la gouvernance : un exercice risqué - Un rapport de la FIDH et de l’AMDH - 30 août 2012 (PDF - 2.2 Mo)
L’établissement de la démocratie peut-il s’affranchir du règlement du “passif humanitaire” ? - Rapport de mission internationale d’enquête de la FIDH - 10 mai 2006 (PDF - 662.5 ko)
La transition politique en Mauritanie : Bilan et perspectives - Un rapport d’International Crisis Group - 24 avril 2006 (PDF - 520.2 ko)
Rapport annuel - Association SOS Esclaves Mauritanie - 2004 (PDF - 1.2 Mo)

Charte du Forum social Mauritanien (FSMR)

1er décembre 2007


Les Principes contenus dans cette Charte, devront être respectés par tous ceux qui désireront participer à ce Forum et organiser des activités en son sein.

1. Le Forum Social Mauritanien est un espace ouvert de rencontres pour l’approfondissement de la réflexion, le débat démocratique, la formulation de propositions, l’expériences et l’articulation d’actions efficaces, d’entités et de mouvements sociaux Mauritaniens qui s’opposent au néolibéralisme, à l’injustice et à la domination du monde par les forces du marché.

2. L’initiative de création du Forum Social Mauritanien s’inscrit dans la logique des forums sociaux de Porte Allègre, ainsi que les forums sociaux de Bamako et Nairobi.

3. Le Forum Social Mauritanien revêt un caractère national, et son objectif est de permettre la participation du mouvement social et associatif mauritanien dans le débat continental et international et la mobilisation contre la mondialisation libérale, d’ancrer le FSMR dans les réalités locales et de réfléchir à la recherche et formulation d’alternatives.

4. Les alternatives proposées par le Forum Social Mauritanien sont centrées sur la personne humaine et contribueront à atténuer les effets pervers de la mondialisation et ses conséquences au niveau national sur les conditions de vie des populations, particulièrement les hausses des prix, l’accès aux services de santé, d’éducation et d’emploi, la préservation d’un environnement sain etc.

5. Le Forum Social Mauritanien réunit et articule toutes les entités et les mouvements de la société civile de la Mauritanie, qui acceptent d’assumer les engagements qui résultent de la présente charte.

6. Les partis politiques ne peuvent y être représentés en tant que tels

7. Aucune entité ou organisation n’est autorisée à s’exprimer au nom du Forum, dans quelque forum que ce soit, en présentant des points de vue qui prétendraient être ceux du FSMR, sauf celle mandatée par le Conseil National du FSMR.

8. Le Forum Social Mauritanien est un espace diversifié, non gouvernemental et non partisan, qui articule de façon décentralisée, en réseau, des entités et des mouvements engagés dans des actions concrètes, au niveau local et au niveau national, pour la construction d’une autre Mauritanie et d’une autre Afrique.

9. Comme espace de rencontres, le Forum est ouvert au pluralisme et à la diversité des engagements et actions des entités et mouvements qui y participent, comme à la diversité des sexes, des races, des ethnies et des cultures.

10. Le Forum Social Mauritanien croit au pouvoir de la démocratie comme voie privilégiée de la renégociation et de résolution des conflits au sein des sociétés et entre Etats. Les participants au Forum s’engagent à en renforcer la participation et le contrôle citoyen.

11. Le Forum Social Mauritanien met en avant le respect des Droits Humains, des relations équitables, solidaires et pacifiques entre les personnes, les races, les sexes et les peuples, condamnant toutes les formes de domination ainsi que l’assujettissement d’un être humain par un autre.

12. Comme espace de débat, le Forum Social Mauritanien est un mouvement d’idées qui stimule la réflexion et la diffusion transparente maximale des résultats de cette réflexion, sur les mécanismes et les instruments de la domination économique, sur les moyens et les actions de résistance à cette domination, et sur les alternatives qui peuvent être proposées pour résoudre les problèmes d’exclusion et d’inégalité que le processus actuel de globalisation renforce et aggrave sur le plan continental et dans chaque pays.

13. Comme espace d’échange d’expériences, le Forum Social Mauritanien stimule la connaissance et la reconnaissance mutuelles des entités et des mouvements qui y participent, en valorisant particulièrement ce que la société Mauritanienne construit elle-même pour recentrer l’activité économique et l’action politique sur les besoins humains et le respect de l’environnement.





Accueil | Qui sommes nous ? | Actualité | Dossiers | Pays | Liens
Libération Afrique c/o Cedetim - 21ter, rue Voltaire - 75 011 Paris - France- Tél : +33 (0) 1 43 71 62 12 -
Ce site est réalisé avec PHP, MySQL et SPIP, logiciels libres sous licence GNU/GPL